Mondiaux Eau Libre | La traîtrise historique de nos Bleus


Logan Fontaine et Marc-Antoine Olivier

Les Mondiaux de natation se déroulent en ce moment même à Doha. Et dès l’épreuve des 5 km en eau libre, les Français ont tenu à nous plonger la tête sous l’eau.

À lire aussi :   Ch. Europe Natation | La trahison ultime de Maxime Grousset

Après Sargeant, Logan Fontaine domine lui aussi son sport

L’épreuve débute, et au fil des kilomètres, un quinté se dégage. Un groupe de cinq nageurs, dont deux Français : Logan Fontaine et Marc-Antoine Olivier. Retenez bien le nom de ces deux lascars. Deux chances sur cinq donc de voir nos Bleus terminer au pied du podium. L’espoir fait vivre. Mais malheureusement, le 5 km en eau libre, ce n’est pas le BMX.

Publicité

L’Italien Domenico Acerenza, champion d’Europe, place une première accélération. Sans même nous y attendre, nous nous découvrons être fans de la natation italienne, en train de hurler des “avantiii“. Car juste derrière, Marc-Antoine Olivier revient en trombe. Il ne reste plus que quelques mètres avant l’arrivée, et le natif de Denain est au coude à coude avec Acerenza. Le rythme cardiaque est aberrant. Même la natation en eau libre parvient à nous transcender. Nous ne nous relèverons certainement jamais des Jeux olympiques.

À lire aussi :   Natation | La nouvelle razzia inacceptable de Léon Marchand

Alors que nos yeux sont obnubilés par ce derby des Alpes, un trouble-fête vient coiffer tout ce joli monde sur le poteau. Ou plutôt sur la ligne d’arrivée. Sorti de nulle part, Logan Fontaine remonte comme une torpille sur le duo de tête et décroche le titre mondial, juste devant son compatriote Marc-Antoine Olivier. Un doublé français infernal, une première dans l’histoire, au nez et à la barbe des Italiens. Un rebouchage de Prosecco dans les règles de l’art. Le tout avec l’énième envolée lyrique de ce diable d’Alexandre Boyon au commentaire.

Une double clim pour la FFL, et ce avant même que Léon Marchand n’ait encore fait des siennes dans ces Mondiaux. Su-per.

Publicité

À lire aussi :   Blacklist n°1 - Léon Marchand | Aquaman est donc français
Tom