Mondiaux Athlétisme | Le finish fort en chocolat de Wilfried Happio


Wilfried Happio

En lice pour la finale du 400 m haies homme, Wilfried Happio était l’unique chance de médaille tricolore sur cette course. Si la médaille de bronze était pour le Français au bout de 398 mètres, les deux derniers ont été visiblement de trop.

4h50. Il fallait être matinal, ou bien ne pas avoir de clim chez soi, pour être toujours réveillé à une heure pareille. Mais quel bonheur de se rendre compte qu’on peut assister à la finale du 400 m haies homme sans même y avoir pensé. Car une fois devant le téléviseur, compliqué d’éteindre l’écran quand on entend la voix d’Alexandre Boyon.

Publicité

Dès la fin du premier virage, le Norvégien Karsten Warholm refait déjà son retard sur Wilfried Happio. En seulement deux passages de haies. De quoi nous rassurer pour les 350 derniers mètres. La suite de la course nous donne entièrement raison. Alors que nous sommes aux 300 mètres, Wilfried Happio est en 5e position. Seuls trois camarades réussissent à faire mieux que lui derrière. Mais la dernière ligne droite de la course va nous laisser pantois. Et nous faire passer par toutes les émotions.

À lire aussi :   Athlétisme | Meeting de Zagreb | Le départ en fanfare de Jimmy Vicaut

Un finish de Wilfried Happio comme on les aime

Meilleur performeur de tous les temps sur cette distance, Karsten Warholm explose en vol. Wilfried en profite et grappille une position. ALORS PEUT-ÊTRE. La lutte pour la 3e place fait désormais rage entre le Français et le Jamaïcain Jaheel Hyde. Moment choisi par Wilfried pour nous faire du Happio, soit au pire des moments. Le natif de Bourg-la-Reine laisse sur place Hyde, et s’envole vers la médaille de bronze.

À lire aussi :   Athlétisme 2020 | Noah Lyles, recordman du monde du 185m

Alors que toute la France croit en cette médaille de bronze, enfin les 4 téléspectateurs s’étant levés à 4h50 pour mater la finale, le finish devient mémorable. Sur les tous derniers mètres, l’Américain Trevor Bassitt se rapproche centimètre après centimètre sur Happio. Et au moment de franchir la ligne d’arrivée, Trevor décide de pointer le bout de sa truffe au meilleur des moments. Et doucher les espoirs tricolores par la même occasion. Comme si sa désillusion n’était pas assez grande, Wilfried trébuche après la ligne d’arrivée et se ramasse sur la piste. La double bascule.

Publicité

« C’est toujours décevant d’être au pied du podium » W. Happio

Le Brésilien Alison dos Santos met tout le monde d’accord en courant en 46 »29, devant l’Américain Rai Benjamin. Trevor Bassitt termine lui en 47 »39, soit deux petits centièmes devant Wilfried Happio (47 »41). Pourtant, le Français avait imaginé un tout autre scénario avant le départ.

« Avant la course, je me suis mis à visualiser que j’allais doubler Warholm, puis Benjamin, puis Dos Santos » W. Happio

Ce qui n’a pas empêché Wilfried de finir la course avec le gout du chocolat.

À lire aussi :   Mondiaux Athlétisme | Un cameraman s'incruste en finale du 3000m steeple