Ligue des Champions | Le carton rouge supersonique de Milan Rodic


Milan Rodic

La légende qui voudrait que certains joueurs se fassent exclure pour filer en premiers sous la douche existe bel et bien. Si vous doutez encore de sa véracité, Milan Rodic vient de mettre un terme au débat.

Comme vous le savez, certains clubs ont déjà commencé à jouer la Ligue des Champions. Trop impatients pour attendre les matchs de poules, ces équipes se délectent des tours préliminaires, bien souvent sans saveur. Et celui joué entre l’Étoile Rouge de Belgrade et le Football Club Pyunik n’a pas échappé à la règle.

Publicité

Très vite, les Serbes mènent 5-0 face à des Arméniens bien pâles. Jusque-là, nous assistons à un match sans véritable confrontation, où une équipe prend aisément le dessus sur l’autre. Mais il valait mieux rester dans les gradins jusqu’à la fin de la rencontre. Et plus précisément jusqu’à cette fameuse 90e minute.

À lire aussi :   Football Nigeria | La plus belle séance de tirs au but truquée

La double inspiration géniale de Milan Rodic

Tandis que le match aller de ce tour préliminaire de Ligue des champions touche à sa fin, un joueur veut faire parler de lui dans les journaux : Milan Rodic. Le latéral gauche serbe de l’Étoile Rouge de Belgrade entreprend un projet ingénieux juste avant le gong. Alors que les Arméniens tentent de franchir la ligne médiane pour l’une des premières fois de la partie, Milan Rodic se rend coupable d’une grossière faute d’antijeu. On répète, nous jouons la 90e minute et le score est de 5-0. Certains joueurs n’ont vraiment aucune pitié en ce bas monde. Et on aime ça.

À lire aussi :   CdF 2005 – PSG - Bordeaux | La légendaire célébration - carton rouge

L’arbitre central n’a même pas le temps de ranger le carton jaune dans sa poche qu’il doit déjà le ressortir. Envers qui ? Toujours ce diable de Milan Rodic. L’arbitre est pris de court, tout comme le cameraman. Pas le temps de montrer le ralenti de la première faute qu’une seconde intervient dès la reprise du jeu. Cette fois-ci, nous avons droit à une semelle totalement gratuite par derrière. Conjuguée à un étonnement profond de sa part en voyant la sanction. Dans les règles de l’art.

20 secondes qui vont faire la légende de ce roi. Roi qui ne voulait a priori pas faire le déplacement en Arménie.

Publicité

À lire aussi :   Football - 2015 | Matt McClure, le carton rouge le plus rapide de l'histoire.