Football Nigeria | La plus belle séance de tirs au but truquée


Remo Stars

À 6 000 kilomètres de Paris, le Nigeria nous a offert un épisode que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Avec en point d’orgue, une séance de tir au but qui n’a absolument aucun sens. Mais alors vraiment aucun.

À lire aussi :   Football | Deux victoires 91-1 et 95-0, welcome to Sierra Leone

Le Nigeria rigole zéro avec les finales

Si vous ne connaissiez pas l’existence de la Coupe de l’État d’Ogun avant cet article, il va falloir sérieusement revoir vos bases footballistiques. En effet, cette dernière est purement et simplement le tournoi de qualification régionale pour la FA Cup nationale. Autant vous dire, un rendez-vous inratable pour tout Nigérian qui se respecte. La finale de cette édition opposait le Remo Stars à Ijubu United. Et avant même que la partie ne débute, il y avait déjà de l’eau dans le gaz comme le rapporte un proche du propriétaire de Remo Stars.

Publicité

« Nous ne voulions même pas participer à cette compétition » K. Soname

La cause ? Un traitement ignoble de la FA envers le Remo Stars, même si les détails de cette indignation nous échappent. Car comme vous l’aurez compris, ce n’est pas le fond qui nous intéresse dans cette affaire, mais bien la forme. Si les dirigeants de Remo Stars ont finalement été convaincus de participer à la finale, ils n’en étaient pas moins affectés. Alors quand l’arbitre décide de ne pas siffler un pénalty pour une faute flagrante dans la surface, tous les maux refont surface. « C’était la goutte de trop pour nous » renchérit Kunle Soname.

À lire aussi :   Foot | Le double pénalty foiré de Benedetto qui envoie Boca Juniors à la maison

Le Remo Stars définitivement dans le cœur de la FFL

Puis vont s’ensuivre deux décisions pleines de sens de la part des dirigeants de Remo Stars. Deux décisions que nous sommes obligés d’applaudir des deux mains. Dont voici la première.

« Nous avons décidé que nous ne jouerions pas les tirs au but et qu’ils devraient simplement nous donner les médailles d’argent pour la deuxième place » K. Somane

Rarement vu un finaliste si pressé de perdre une finale. Champions sur toute la ligne. Mais la FA refuse de choisir le chemin de la facilité. Au Nigeria comme partout ailleurs dans le monde, un perdant doit mériter sa défaite. Alors la FA décide de mettre en place un chantage astucieux ; si les joueurs de Remo Stars ne participent pas à la séance de tirs au but, ils seront disqualifiés de toute compétition. La seconde décision des dirigeants de Remo Stars restera elle gravée pour l’éternité.

« Nous avons donc dit que nous pouvions jouer, mais jouer ne signifie pas que nous devons marquer » K. Soname

Face à une telle abnégation pour perdre, la FA ne peut rien faire, et ne peut que s’incliner face à ce génie des temps modernes. La séance des tirs au but donne lieu à une scène majuscule : le gardien de Remo Stars reste stoïque sur les trois tentatives des joueurs adverses, quand ses coéquipiers envoient le ballon dans les tribunes vides. N’oubliant pas de se prendre la tête dans les mains, comme s’ils étaient surpris du cajou qu’ils venaient d’envoyer en touche. Njie likes this. Un sketch de finale qui nous fait mourir de rire. Merci le Nigeria.

Publicité

Malgré un suspense tout sauf insoutenable, les joueurs d’Ijebu United remportent la Coupe de l’État d’Ogun. Et ne manquent pas de le fêter.

Du côté de Remo Stars, la défaite est modeste.

Si pour Emmanuel Macron le coronavirus n’a pas de frontière, l’art de la défaite non plus.

À lire aussi :   CAN 2022 | Le pénalty exceptionnel de Njie qui envoie l'Égypte en finale.