Le Mosellan qui avait presque monté l’Everest


Stéphane Sadowski en plein effort. | Photo : Le Républicain Lorrain

Alors que les Français cherchent par tous les moyens comment remplacer le Tour de France pour bercer leur sieste estivale de 14 heures, un Mosellan a décidé de ne pas se laisser abattre. Un défi fou, un GPS foireux, et le voici entré à la FFL Amateurs par la grande porte. 

Stéphane Sadowski est un chef de projet informatique de 42 ans. Amateur de cyclisme et de défis, il décide alors de pimenter son été et de s’essayer au challenge « Everesting ». Le concept est simple : parcourir le dénivelé de l’Everest en une journée, sans sommeil.

Publicité

Une préparation minutieuse

Stéphane décide donc de partir de nuit, à 3h30 du matin, sur un parcours qu’il connaît bien. Il s’agit d’une côte de 1,5km à 7% située près de chez lui. Selon ses calculs, il faudra monter ce parcours 89 fois pour atteindre les 8848 mètres de l’Everest. Jusqu’ici tout va bien.

Le défi parvient jusqu’aux oreilles de quelques amis et voisins. Cela fait vite le tour de la Moselle :

Publicité

18 heures d’effort continu…

Parti en plein nuit dimanche, le Mosellan va passer une journée dans le dur à se battre contre les mètres de dénivelé, heure après heure. Exténué, il pose finalement son vélo à 20h, après plus de 268 kilomètres et ces fameuses 89 boucles. La Moselle salue son nouveau héros :

Stéphane Sadowski moselle
Le Républicain Lorrain célèbre son héros

…pour rien

Sauf que, 3 jours plus tard, le défi sera invalidé. Pour cause : Stéphane a mal compté les boucles car son GPS n’était pas bien calibré. Il s’est arrête 61 mètres trop tôt. 61 mètres sur les 8848. Le nouveau licencié FFL terminera tout de même sur une note positive, malgré un seum immense.

« Si l’entraînement est votre travail et la performance votre salaire, alors la souffrance en est l’impôt ». Je vous laisse calculer mon taux d’imposition… 😂

Stéphane S. sur sa page Facebook

La fédération te remercie pour ta cotisation cher Stéphane!

Dans le même genre de Lose :   Cyclisme | Grand Prix de Saint-Hilaire-du-Harcouët - Le finish splendide de Dylan Guinet