Hamilton chez Ferrari : et si Romain Grosjean était le grand gagnant ?


Romain Grosjean

On ne vous apprendra rien en vous informant que Lewis Hamilton prend la direction de Ferrari en 2025. On doit certainement être le 4537e média à vous le rabâcher. Toutefois, nous avons eu une illumination peu partagée ; et si Romain Grosjean revenait dans le paddock ? Une théorie validée par le principal intéressé (pas du tout).

À lire aussi :   IndyCar | Romain Grosjean, la ligne d'arrivée à un tour près

Romain Grosjean chez Mercedes, l’info FFL du jour

Si le transfert de Hamilton vers Ferrari fait énormément parler, on oublierait presque un autre enjeu brûlant ; la place qu’il laisse derrière lui chez Mercedes. Et ce ne sont pas les courtisans qui manquent. Non prolongé par Ferrari, Carlos Sainz voudra très certainement retrouver un volant. Ajoutez à cela le roublard Alonso, toujours à l’affût pour tenter de décrocher une troisième couronne mondiale, sans oublier Ocon, l’ancien protégé de Mercedes, et vous obtenez une lutte corsée pour obtenir un baquet chez l’écurie allemande.

Publicité

À lire aussi :   IndyCar Nashville | Romain Grosjean, un aller simple dans le mur

Mais un autre nom pourrait très bien s’ajouter à la bagarre : Romain Grosjean. Et si ? Pour des gens comme nous qui ne vivent que pour le divertissement, l’arrivée du Français chez Mercedes serait du caviar à volonté. Du Gucci matin, midi et soir. On vous rappelle même que Toto Wolff avait promis au Français un test au volant d’une Mercedes. Alors quand le bougre évoque lui-même la piste Merco, comment vous dire, on a du mal à rester en place.

“C’est peut-être le moment de passer un coup de fil à Toto” R. Grosjean

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Romain Grosjean (@grosjeanromain)

Si le ton est 100% ironique, un autre élément aurait de toute manière handicapé la candidature de Romain : l’aspect financier. Non, nous ne parlons pas de son salaire, qui ne devrait pas tellement poser de soucis par rapport à celui d’Hamilton, mais plutôt du coût des réparations. Oubliez la teinture brune des cheveux de Toto Wolff ; une chevelure poivre et sel aurait fait son apparition dès la mi-saison.

Mais nous ne cessons pas pour autant de rêver à un retour de Grosjean en Formule 1.

Publicité

À lire aussi :   IndyCar | Romain Grosjean, Mister abandon a encore cogné
Tom