Mercato OL | Le transfert parfaitement capoté de Saïd Benrahma


Saïd Benrahma

Saïd Benrahma avait passé sa visite médicale à Lyon, tout était prévu pour qu’il apporte sa pierre à l’édifice dans le maintien de l’OL. Mais l’Algérien a échoué sa mission, avant même de l’avoir commencé. La cause ? L’informaticien de West Ham était trop occupé à terminer sa partie de Solitaire. Et on peut le comprendre.

Publicité

À lire aussi :   Petit tuto original pour bien foirer son mercato hivernal

Saïd Benrahma aura au moins porté le survêt de l’OL

Dans la nuit du 1er au 2 février, nous avons touché du doigt le Graal de la saison de l’OL. Alors que ce mercato hivernal était dépeint par John Textor comme celui du renouveau du club, devant permettre à Lyon de se maintenir en Liguain, la fenêtre des transferts s’est magnifiquement fermée dans le Rhône. Tout a commencé quand l’OL a fait de Saïd Benrahma sa cible. L’Algérien s’est mis d’accord avec le club, a passé sa visite médicale, enfilé le survêtement de son nouveau club, et n’attendait plus que le feu vert de West Ham pour jouer sous ses nouvelles couleurs. La routine quoi.

Oui mais voilà, l’OL est contaminé par la même addiction des autres clubs ; à savoir boucler son mercato à quelques minutes de la deadline. Cette montée d’adrénaline est certes jouissive, mais elle présente des risques. Des gros risques. La preuve en est avec le club de West Ham qui n’a pas enregistré à temps les documents réclamés. Résultat : pas de certificat international de transfert, et il est demandé à Saïd de rentrer gentiment à Londres. Ou comment se tirer une balle dans le pied. Bon, à la décharge de l’OL, le contexte pourrait être pire, il pourrait s’agir du maintien du club dans l’élite.

West Ham prend Lyon pour un jambon

Mais rassurez-vous, une bonne nouvelle en cache une autre ; cela nous offre un nouveau communiqué de l’Olympique Lyonnais. Pour être honnête avec vous, cela commençait à nous manquer.

Publicité

“En début de soirée, alors que nous avions saisi toutes les données administratives sur la plateforme dédiée, West Ham n’a jamais lancé la moindre procédure […], et cela malgré nos relances répétées” Communiqué OL

Si l’OL dénonce “un profond manque de respect de la part de West Ham” dans son communiqué, ce n’est pas certain que cela atteigne le club londonien. En effet, les dirigeants anglais semblent avoir effectué la même feinte au Bétis Séville pour Pablo Fornals. Les Hammers sont loin d’être marteau, croyez-moi.

“L’accord avec Pablo Fornals a été affecté par les problèmes de West Ham avec les documents de transfert.” Bétis Séville

Une statue en bronze s’il vous plaît pour le stagiaire de chez West Ham qui s’occupe d’envoyer les documents de transfert.

Si d’autres clubs sont intéressés à l’idée de foirer leur mercato hivernal, ce petit guide FFL devrait faire l’affaire.

À lire aussi :   Olympique Lyonnais 1992 | Torben Frank, le plus gros flop d'Aulas
Tom