Football | Notre top 5 des boulettes du week-end


Arthur Desmas, boulette du gardien de Clermont

Au football, la boulette, c’est comme les célébrations précoces, on ne s’en lasse jamais. Et ce week-end, c’était self-service. Il suffisait de demander pour en obtenir. À tel point qu’on a eu du rab. Du coup, petit top 5 pour rendre hommage à ceux qui nous ont rempli la panse.

5. James, le gardien qui ne l’était pas

On commence par un petit apéro tranquille, histoire de se mettre en appétit. Vous vous souvenez de David « Calamity » James, ce portier anglais qui sévissait dans les années 90 et 2000 sur les pelouses anglaises ? Eh bien, on a trouvé son digne successeur. Depuis longtemps, il était sous nos yeux en fait. On aurait dû s’en douter puisqu’il porte le même nom. Reece James, joueur de Chelsea a réalisé l’arrêt du week-end samedi, lors du très joli Chelsea-Liverpool. Solide sur sa ligne, James a eu le coude ferme lorsqu’il a fallu stopper la tentative de Sadio Mané. Un arrêt digne des plus grands… Sauf que Reece James n’est pas gardien, il est défenseur. Et la VAR n’a pas daigné valider sa parade. Carton rouge, penalty et égalisation de Salah. Score final : 1-1. Petit geste, grandes conséquences.

Publicité

4. La presqu’claquette

S’ensuivit une entrée pas très copieuse parce que la suite était lourde. Mais on ne fait jamais la fine bouche. Le saviez-vous ? Au cécifoot, les gardiens sont les seuls voyants sur le terrain et, par définition, voient donc le ballon. Un détail qui n’en est pas un puisqu’il élève considérablement la difficulté de marquer un but. Enfin, sauf ce matin. Lors du 2e match de poule des Jeux paralympiques, les Chinois ont eu le bonheur de tomber contre les Français et leur portier Alessandro Bartolomucci. Alors qu’il ne restait qu’à peine 4 minutes à jouer, les Français ont concédé un coup-franc que leur gardien a presque arrêté. Une jolie claquette dans son propre but, et ça fait 1-0 pour la Chine. Les joueurs n’en croyaient pas leurs yeux. Au passage, 2e défaite en deux matches pour les Tricolores à Tokyo.

Dans le même genre de Lose :   Europa League | Strakosha stratosphérique dans les cages

3. Rulli parti en balade

On attaque le plat de résistance. Une boulette procure cet intense moment de solitude pour un gardien, on le sait. Geronimo Rulli, dernier rempart de Villarreal que l’on a bien connu du côté de Montpellier, a eu la chance de pouvoir partager ce doux moment avec son défenseur : Aïssa Mandi. Nous sommes au bout du temps additionnel du match entre l’Atletico Madrid et Villarreal. Les visiteurs sont proches de l’exploit en menant 2-1 contre les champions d’Espagne. Mais au terme d’une synchronisation parfaite entre le défenseur et son gardien, Villarreal ne prendra finalement que le point du nul. Guy Roux valide fort.

Publicité

2. J’ai, j’ai, j’ai ! J’ai pas.

On passe directement au dessert en retrouvant notre belle Farmer’s League et le Clermont Foot que l’on découvre cette saison mais pas vraiment avec plaisir. Heureusement, un premier pas vers une réconciliation a été opéré dimanche grâce aux moufles d’Arthur Desmas, portier auvergnat attentif. Sur un centre contré qui filait au premier poteau, tout le stade s’attend à ce que Desmas s’empare sans problème du cuir. C’était sans compter sur le vent d’espoir que souffle la FFL sur chaque ballon à la noix. Jusqu’à présent, les Clermontois découvraient la Ligue 1, il ont maintenant découvert la FFL.

(Désolé, la LFP vous oblige à aller sur YouTube pour visionner ses vidéos)

1. La relance propre

Et en digestif, on aurait bien voulu partager une petite bolée de cidre avec les Rennais. Sauf qu’en terres angevines, pénurie de galette-saucisse ; et on a plutôt eu droit à la boulette-saucisse du chef, Alfred Gomis. Certes, c’est fait avec les pieds mais que c’est bon ! Servi avec soin par Aguerd, on a dégusté avec plaisir le mauvais contrôle du gardien breton et l’ouverture du score gag du SCO d’Angers.

Garçon, l’addition s’il vous plaît !