Athlétisme | Craig Engels, la presqu’victoire avec style


Craig Engels, mile Eugene
La bible de la Lose du sport français

Cette saison, on avait déjà vu la fausse arrivée de Benjamin Kigen à Monaco mais on n’avait pas encore assisté à la célébration pour une presqu’victoire. Craig Engels s’est chargé de nous l’offrir samedi dernier, à Eugene aux Etats-Unis.

Craig Engels était déjà dans notre giron depuis un certain temps. Parce que sur le circuit international, le coureur américain est sûrement l’athlète le plus Français en termes de style. Moustache à la José Bové, coupe mulet à la Francis Cabrel, prends ça Paul Pogba !

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Triathlon de Sagunto | Célébrer n'est sûrement pas gagner

Cette fois, l’Américain a fait tomber la moustache mais il s’est empressé de conserver une French touch sur le tartan, encore plus proche des valeurs prônées par la FFL. Le spécialiste du 1 500 m était aligné samedi sur le mile (1 609 m) lors du meeting d’Eugene. Dans le dernier tour, le 10e des derniers mondiaux à Doha accélère progressivement. Suffisant pour s’imposer… Enfin ça, c’est dans le monde de Craig Engels.

Tout le monde debout, là-bas

Car dans la réalité, on a juste vu une tignasse brune, en tête à 100 m de l’arrivée, haranguer la tribune, le bras levé. Sauf que derrière, George Beamish n’attendait que ça pour nous faire une Marc Raquil. 4e à cet instant où Engels était occupé à faire les démarches pour une licence FFL, le Néo-Zélandais revenait finalement du diable Vauvert et mouchait Engels à 10 mètres de la ligne.

Pour le plaisir, on vous met le dernier tour de la course juste là. C’est pour toi public :

Publicité

Une fin de course qui n’a pas empêché l’Américain de sourire de sa propre mésaventure. Tout ce qu’on aime. Prochaine étape pour Engels : faire tomber le maillot à la Mekhissi 2014. Et là on pourra lui envoyer une licence.