Football | Bristol City | La lose provient de l’intérieur


Marlee Francois, Bristol
Marlee Francois, aka "La Taupe de Bristol"

Vous vous souvenez quand petit, le coach vous changeait d’équipe à l’entraînement pour rééquilibrer l’opposition ? À Bristol, on a à peu près assisté à la même scène. Sauf qu’il s’agissait d’un véritable match (amical) entre deux équipes professionnelles. Et que la fin est forcément FFL.

Aucun Français concerné par cette histoire mais plutôt un François. Qui est moitié australien, moitié anglais donc vraiment rien à voir avec nous à la base. Mais grâce à un scénario croquignolesque, Marlee Francois a mené son équipe vers une lose que la FFL est loin de renier. On avoue, on l’envie même un peu aux Anglais celle-là.

Publicité

Coaching gagnant

Inutile de s’éterniser sur la valeur de ce match entre Bristol City et Portsmouth, disputé mardi. C’est un peu comme si vous parlait d’un Dunkerque vs Bourg-en-Bresse. On aime bien mais ce n’est pas le même niveau de lose que la Farmer’s League. Non, ce qui nous intéresse, c’est surtout la fin de cette rencontre. Les deux équipes s’étaient entendues pour disputer 30 min de plus (donc 120 minutes en tout) afin de faire jouer un maximum de joueurs. Problème : un joueur de Portsmouth se blesse et personne pour le remplacer. Plein de bonté, le coach de Bristol propose à son homologue de lui prêter un jeune joueur, Marlee Francois, pour les 30 dernières minutes. Ni une ni deux, voilà l’ailier de 18 ans qui enfile la tenue de ses adversaires du jour et qui entre en jeu.

Dans le même genre de Lose :   Le Havre | Yahia Fofana fait des pieds et des mains

À cet instant, Bristol mène 3-2. Au terme des 120 minutes, les deux équipes se quitteront sur le score de 3-3. Devinez qui a égalisé pour Portsmouth… (la réponse dans la vidéo ci-dessous) On ne veut pas inquiéter les dirigeants de Bristol mais on soupçonne fortement la présence d’une taupe au sein de leur équipe.

Morale de l’histoire : le fair-play mène à la lose. C’est du win-win, on adore ! Bon par contre, on ne sait pas trop si on doit considérer ça comme un csc… On est un peu embêtés.

Publicité