JO 2020 | France – Mexique | Les notes FFL épicées de la rencontre


Florian Thauvin France Mexique

Pour leur entrée en lice aux Jeux Olympiques, les Français avaient à cœur de frapper un grand coup. Et c’est chose faite. Avec la manière. Les notes FFL de la rencontre.

Publicité

Bernardoni – 8

La larme à l’œil lors de la Marseillaise, qui n’était en fait qu’une prémonition de la suite du match. À pleurer. Ou à célébrer. Tout est une question de point de vue.

Michelin – 7

Une belle semelle de boucher comme on les aime pour entamer ses JO. Et finir dans le top 5 des attentats de la compétition. Au pied du podium on espère.

Sagnan– 9

Une sublime relance dans l’axe et un sauvetage sur sa ligne 10 secondes après. Le pompier pyromane par excellence.

Kalulu – 6

Comme son compère en défense, la relance est son principal atout. Mais contrairement à Sagnan, pas de sauvetage sur sa ligne à la fin de l’action. 2-0.

Publicité

Bard – 10

Rentrer à la 90e pour délivrer une passe décisive à la 92e à Aguirre. Ou comment se plonger directement dans son match.

Dans le même genre de Lose :   Coupe de France | Les notes FFL savoureuses de Lyon - Monaco

Savanier – 5

Le seul Français à avoir joué à son niveau. Ça valait le coup de le déranger à son apéro de camping.

Tousart – 4

Un match anonyme. Donc parmi les meilleurs Bleus du jour.

Le Fée – 8

Un toucher de balle séduisant. Tout le reste est à travailler en profondeur. Faut y aller au tractopelle.

Kolo Muani – 3

A réussi plus de choses 5 minutes après son entrée que Nordin en une heure. Ripoll, de la même trempe que Southgate.

Thauvin – 9

Dans la lignée de ses derniers matchs avec l’OM. Toute l’équipe se repose sur ses exploits individuels. Il leur rend par des dribbles en touches. De longues heures au baby-foot avec Gignac sont nécessaires.

Gignac – 6

On ne va pas vous mentir, sa science pour placer le ballon sous l’aisselle d’Ochoa nous a quand même fait un peu vibrer. Ou comment foutre un seum légendaire aux Mexicains.

Nordin – 8

Une conduite de balle phénoménale. Capable de perdre le ballon sans être pressé. Crack.