Fail | Les 10 plus grandes loses du SuperBowl


The New England Patriots celebrate winning the Super Bowl during play during Super Bowl 51 played at NRG Stadium Houston Texas on Sunday February 5th 2017
La bible de la Lose du sport français

C’est un classique du mois de février. Le dimanche du Super Bowl, où tu vas probablement t’endormir comme chaque année. Mais pour t’aider à faire le connaisseur, la FFL t’offre les 10 plus grandes loses de l’histoire de ce rendez-vous mythique.

10 — Le drop du siècle

Publicité

Jackie Smith est une légende du Foot US. Mais ça n’est ni pour ses 5 Pro Bowl, ni pour ses 210 matchs et 15 ans de carrière, ni pour son entrée au Hall of Fame. Non, c’est pour un drop — une réception facile ratée — lors du 13e Super Bowl entre les Cowboys de Dallas et les Steelers de Pittsburgh.

Menés 21-14, il va laisser échapper une balle on ne peut plus simple à attraper. Les Cowboys marqueront 3 points au lieu de 7, et perdront 35 à 31. Les comptes sont assez rapides à faire, il sera le bouc émissaire de cette défaite et portera de longues années le fardeau — et les supporters en colère — de cette défaite.

9 — Le touchdown sur interception de 100 yards de James Harrison

Les Cardinals de l’Arizona affrontaient les Steelers de Pittsburgh pour leur première participation au Super Bowl. Et, avec le vétéran Kurt Warner, ils étaient là en invités surprise. Et même à 2 doigts de prendre l’avantage juste avant la mi-temps.

Publicité

Mais ce bon Kurt a envoyé une passe infecte, intercepté par le linebacker star de Pittsburgh, James Harrison. Mais c’est loin d’être le pire de cette action, qui arrive assez couramment finalement. Non, le pire, c’est que tous les receveurs ultrarapides de l’Arizona n’ont pas été en mesure de rattraper Harrison, qui est loin, très loin d’être le plus rapide de son équipe. Les Steelers s’imposeront 27-23. C’est vous dire l’importance de ce moment.

8 — Le « nipplegate » de Janet Jackson

2004 — On vous parle d’un temps où Janet Jackson était une superstar. Mais c’était avant la conclusion houleuse de son show de la mi-temps. Et pourtant, le concert était de très bonne facture, mais lorsqu’il s’agit de conclure la chorégraphie de « Rock Your Body », avec Justin Timberlake, ce dernier joint l’acte aux paroles de la chanson — Gonna have you naked by the end of this song.

Il arrache le bustier de sa partenaire, mais trop fort, laissant le sein à l’air de sa partenaire. Shocking pour l’Amérique puritaine, le battage médiatique sera l’un des plus énormes de l’histoire moderne outre-Atlantique. Janet Jackson ne participera pas aux Grammy Awards et verra sa carrière décliner à partir de ce moment. Depuis, tous les grands shows sont en léger différé pour éviter une affaire similaire et le cas ira même jusqu’à la Cour suprême des États-Unis.

Dans le même genre de Lose :   Blacklist FFL 2020 | #3 Fabio Quartararo, el diablo de la FFL

Le match lui, verra les Patriots triompher face aux Panthers de la Caroline. Mais tout le monde s’en fout.

7 — La panne de courant à la Nouvelle-Orléans

Chaque événement sportif aux États-Unis est un spectacle millimètre où chaque seconde compte. Bon, principalement pour caler les pubs et les shows pendant les temps morts, mais quand même. Mais au début du troisième quart-temps, les 49ers de San Francisco prennent une pilule face aux Ravens de Baltimore. Parfois, les prières sont nécessaires. Menés 28-6, un signe de l’au-delà serait bien utile.

Et c’est à ce moment-là que les lumières s’éteignent. Un grand black-out qui durera un peu plus de 30 minutes et qui va tout décaler. Cette lose serait bien plus haute si les 49ers avaient réussi une remontada ce soir-là. Ils reviendront à 2 points des Ravens après un Touchdown, mais rateront la transformation à 2 points. Tant pis pour la légende.

 

6 — Le gros gros fail de Garo Yepremian

Rares sont les kickers à rentrer dans la légende. Où alors, ils leur faut l’occasion d’avoir le plus grand des destins à leur botte (voir le numéro 1). Mais pour Garo Yepremian, kicker des Dolphins de Miami dans les années 70. Et c’est en 1973 qu’aura lieu le geste qui marquera sa carrière, sur YouTube du moins. Les Dolphins ont un coup de pied pour passer à 17-0 dans le dernier quart temps face à Washington et s’assurer de la victoire.

Manque de bol, le coup de pied est bloqué, et Yepremian se retrouve avec la balle dans les mains. Et c’est exactement le moment où il faut se dire « tant pis », concéder du terrain et rendre la balle à l’adversaire. C’est tout pile ce que ne fera pas Yepremian. Il choisit de tenter la passe avec une gestuelle ridicule, le ballon rebondissant sur ses bras n’importe comment. Intercepté et Touchdown pour Washington. Heureusement pour lui (et pour sa place dans le classement), Miami conservera son avantage et remportera le match.

Pour voir la suite du classement, cliquez sur Page Suivante !