Euro Espoirs | Le hold-up parfait des Néerlandais


France Pays-Bas espoirs

On vous voyait tous placer de grands espoirs dans cette équipe de France U23. Mais nous, on n’a jamais douté de leur capacité. C’est en bonne et due forme que les Bleuets se sont fait sortir de l’Euro hier soir, vaincus à la dernière seconde par les Pays-Bas. Vous pouvez partir en vacances sereinement messieurs, le travail a été fait. Et bien fait !

On vous avoue qu’on était quand même loin d’être confiants avant la rencontre. Ripoll avait aligné la grosse équipe et côté batave, Mitchel Bakker était sur le banc. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Publicité

Dans le quart d’heure de jeu, Colin Dagba sortait sur blessure, touché par un tacle de Malacia. Jusqu’ici, rien d’inhabituel. Quoi de plus normal qu’un Parisien qui se blesse sur un match à enjeu ? Upamecano nous mettait ensuite un coup derrière la tête en ouvrant la marque sur un corner de Diaby. La moue était de sortie ici.

Dans le même genre de Lose :   Suède France Espoirs 2014 | Le karma de Kurzawa

De l’art du replacement défensif

Sauf qu’en deuxième période, les défenseurs français ne vont avoir besoin que d’une demi-occasion pour se rater. Après un tir contré récupéré aux 30m, le Néerlandais Harroui déclenche une frappe. Le cuir arrive finalement dans les pieds de Boadu, encore plus seul au monde que Corneille. La cause à un subtil alignement défensif tiré au cordeau de Maouassa. Boadu fusille Meslier : 1-1. Avec une couverture pareille, une reconversion à la Sécu est toute trouvée pour le Rennais.

Les vendanges du mois de mai

On a ensuite eu droit à un festival d’occasions manquées de la part des Français. Aouar par deux fois et Maouassa auraient pu redonner l’avantage aux leurs mais c’est Jonathan Ikoné qui a particulièrement retenu notre attention dans l’exercice.

Publicité

À la 66e, le Lillois se présente seul face à Bijlow, ouvre son pied et ne cadre pas. Mais Schuurs se jette et renvoie le ballon vers le Français. Ikoné, dans une position plus excentrée, n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but (presque) vide. Problème : le cuir arrive sur le pied droit du joueur. Or, c’est bien connu, le pied droit d’un gaucher passe le plus clair de son temps en hibernation. Ikoné tente tant bien que mal de réveiller le sien en vitesse, mais tout engourdi, il trouve le poteau. Apparition fugace mais ô combien précieuse.

Que personne ne bouge, ceci est un hold-up !

En fin de match, les Néerlandais se chargent de ne pas gâcher tous les efforts tricolores pour éviter de marquer. Au bout du temps additionnel, Boadu convertit un contre pendant lequel Maoussa est trop haut (va falloir trouver un juste milieu) et Konaté joue au chef de gare en réclamant le hors-jeu le bras levé.

Comme quoi, la soirée n’a pas été si mauvaise. D’ailleurs, Bakker a même fini par rentrer sur le terrain. Neymar n’était pas là pour lui mettre la pression mais il quand même réussi à nous offrir une fausse touche. Légendaire.