Euro 2020 | 10 preuves implacables que le remake 2002 est en marche


Remake 2002 FFL

Après la double-victoire des deux derniers entraîneurs du PSG en Europe (Emery en C3 et Tuchel en C1), vous le savez, les prophéties de lose, on adore ça à la FFL. Surtout quand elles se réalisent. 

Alors forcément, à l’heure où tout le monde voit déjà la France gagner l’Euro 2020, les parallèles avec 2002 nous sautent aux yeux. Voici 10 arguments plus ou moins infaillibles à sortir lors de votre prochaine débat footballistique. Vous l’aurez lu ici en premier.

Publicité

1. La 2ème étoile porte-bonheur

La dernière fois qu’un maillot français avec deux étoiles a été créé avant une compétition internationale, c’était parce que les coquins de chez Adidas avaient préparé des maillots spécial mondial 2002 avec 2 étoiles (mais avec 16 ans d’avance). Maintenant, les Bleus font réellement les fanfarons avec deux étoiles sur le torse. Le pouvoir de la deuxième étoile va-t-il opérer (à 0:54) ?

2. 14 champions du monde dans l’effectif

Roger Lemerre avait appelé 14 champions du monde dans son groupe en 2002 (Barthez, Candela, Desailly, Leboeuf, Thuram, Lizarazu, Boghossian, Petit, Vieira, Zidane, Henry, Trezeguet, Djorkaeff, Dugarry). Devinez combien de champions du monde 2018 Deschamps a sélectionné pour l’Euro… Bingo ! 14 (Lloris, Mandanda, Pavard, Varane, Kimpembe, Henrnandez, Kanté, Pogba, Tolisso, Lemar, Mbappé, Dembelé, Griezmann, Giroud). Vous voyez, la prophétie est en marche.

3. Un Petit au milieu

En 2002, Emmanuel Petit était aligné en milieu défensif par Roger Lemerre. En 2021, le milieu défensif aligné par Deschamps est N’Golo Kanté. Comment est-il décrit dans l’hymne qui lui est consacré ? « Petit » ! Coïncidence ? Je ne pense pas.

Publicité

4. La nature en trouble-fête

En 2002, le Mondial a été avancé de 2 semaines afin d’éviter la saison des pluies en Asie. En 2020, ce n’est pas la pluie mais un pangolin pas assez cuit qui décale la compétition à 2021. Encore une cause naturelle. Quand les éléments se déchaînent, ça sent jamais très bon pour l’équipe de France.

5. La confiance au max

Les unes des magazines, les interviews, les sondages qui indiquent que 77% des Français croient en la victoire finale des Bleus… Cette surdose de confiance n’a jamais été vue en France. Jamais vue, depuis 2002.

En 2002 :

Globalement, ce groupe est plus fort qu’en 1998. L’équipe a gagné en maturité. Ils sont sûrs de leur force.

Jean-Marcel Ferret, médecin de l’équipe de France le 17 mai 2002 au Parisien.

En 2021 :

Comme on le dit si souvent à la FFL, il n’y a pas de grande lose sans grand espoir.

Dans le même genre de Lose :   Quiz FFL | Les 23 (+1) de France 2004

6. Une Ligue 1 à 18 équipes

La saison 2001/2002 était la dernière à 18 équipes en championnat de France. En 2021, la LFP vient d’obtenir le retour à 18 clubs en L1. Si vous ne voulez pas y voir un retour à 2002, on ne peut plus rien faire pour vous.

7. L’héritage du père

En 2002, Youri Djorkaeff, fils de Jean, ancien capitaine de l’équipe de France, jouait en attaque. En 2021, Marcus Thuram, fils de Lilian, ancien capitaine de l’équipe de France, jouera aussi sur le front de l’attaque bleue. Bilan de Djorkaeff en 2002 : 0 but. Vous pensez vraiment que Marcus pourra inverser le cours de l’Histoire ?

8. Une musique porteuse d’espoir

En 2002, on avait eu droit à ça :

En 2021, c’est Youssoupha qui interprète l’hymne français avec le titre « Écris mon nom en bleu ». Bon, nul doute qu’on y gagne en qualité, mais les faits sont accablants : un hymne avant la compétition, une grosse lose. Pour le moment, c’est du 100%.

9. Celui qu’on attend tous se blesse la semaine avant

Le 26 mai 2002 contre la Corée du Sud, Zidane se blesse en première mi-temps du dernier match préparatoire avant le Mondial.

Mardi soir contre la Bulgarie, Benzema se blesse en première mi-temps du dernier match préparatoire avant l’Euro.

Bon, Karim devrait être apte à jouer contrairement à Zinédine qui a dû faire une croix sur sa participation, mais QUAND MÊME.

10. Un trio d’attaquants à +60 buts

En 2002 comme en 2021, le trio d’attaquants français fait peur à toutes les défenses. Une machine à marquer dans les deux cas, peut-être la plus impressionnante de la compétition.

  • Cissé, Trezeguet, Henry : 70 buts en championnat à eux trois lors de la saison 2001-2002.
  • Mbappé, Griezmann, Benzema : 60 buts en championnat à eux trois lors de la saison 2020-2021.

Et on peut dire que cette attaque de la mort a été à la hauteur de son talent en 2002 : 0-1 contre le Sénégal, 0-0 contre Uruguay et 0-2 contre le Danemark. Impensable avant le tournoi. ALORS PEUT-ÊTRE.