Blacklist FFL 2020 | #4 Arnaud Démare, le Picard Fatal


Un seul grand faux pas. Arnaud avait tenté de faire des siennes en 2016 sur Milan – San Remo, mais la suite était bien plus rassurante. Alors oui, vous allez nous parler de victoires sur le Tour ou de tunique tricolore, mais il faut savoir lâcher du lest. Surtout après cette exceptionnelle 9e étape du Tour 2017, où il finit hors délai et emmène dans la voiture-balai 3 de ses coéquipiers.

Mais ça, c’était avant 2020. Alors que l’on pensait que cette année serait tranquille avec notre compère picard, il n’en fut rien.

Publicité

Une année cataclysmique

L’année d’Arnaud ne commence pourtant qu’en août,  mais ça sera un mois apocalyptique. Ça commence par une victoire sur Milan Turin, puis le Tour de Wallonie, suivi du titre de Champion de France, vice-champion d’Europe pour finir avec le Tour de Poitou-Charentes. Bref, un mois immonde que nous passions plus ou moins sur silence. Pas de vagues, surtout chez les sprinteurs.

Mais un mois plus tard, Arnaud décide de se remettre en défaut par rapport à nous. Alors qu’il avait pourtant vu ce qu’on attendait avec le Tour de France de la Groupama FDJ, Arnaud Démare a fait tout à l’envers. 3 victoires dans les 7 premières étapes, il domine de la tête et des épaules tous les sprints. E pour conclure, une victoire à la 11e étape à Rimini. Non mais franchement Arnaud, qu’est ce qui t’a pris d’aller gagner à Rimini ? Tu allais plus haut et surtout plus vite que les autres.

Dans le même genre de Lose :   Tour de France 2017 | Il faut sauver le soldat Arnaud Démare

Car ce soir-là, ça n’était pas l’Italie qui était triste, c’était la France. Et quand il se pavane à Milan avec son maillot Cyclamen du classement par points, c’est peu dire que c’est un coup dur. Et au final, cette statistique terrible. 14 victoires d’étape dans l’année. Personne n’a fait mieux dans le peloton cette année.

Publicité

Du coup on a voulu se la réécouter. 

Mais alors on pouvait se le demander, qu’est-ce qui a fait que Arnaud Démare a choisi cette voie. La voie de la win. De la déraison. De l’abdication aux valeurs tricolores. Notre recherche nous mène à la fin de saison dernière, où il raconte dans Ouest-France qu’une heure avec un psychologue l’a complètement changé. Rendez-vous compte, 1 heure de préparation mentale et le mec gagne 14 courses dans l’année. Heureusement, un grand nombre de sportifs voire de coachs considèrent toujours cela comme superflu. Très important que ce genre de chose ne s’ébruite pas, nous comptons sur vous.

Et cerise sur la selle de vélo, on a aussi découvert un Arnaud sympathique en interview d’après course, souriant et apaisé avec son maillot Cyclamen. Bref, une année bien terne pour la FFL.

Les motifs d’espoirs

Inconnus. Était-ce l’année où les astres se sont désaxés pour Arnaud ? Heureusement, sa non-participation au Tour encore cette année nous enlève un poids. Nous ne savons que très bien la force médiatique qu’aurait un Démare en vert sur les Champs, surtout après la baisse de régime de Peter Sagan.