Athlétisme | L’incroyable triplé d’Enrico Güntert


Photo by Icon Sport

Les Championnats d’Europe d’athlétisme en indoor battent leur plein en ce moment à Ataköy en Turquie. Et pour une fois, ça n’est pas un Français qui sera au cœur de notre œil de Sauron. Mais on ne va pas chercher bien loin, car c’est le Suisse Enrico Güntert qui sera la star de notre journée.

Enrico Güntert, victime de ses starting-blocks.

Aligné dans la troisième série des qualifications du 60m, Enrico commence de la meilleure manière sa journée. Le détenteur du record de Suisse entend une seconde fois le pistolet de départ pour lui signifier un faux départ et donc, par conséquent, la fin prématurée de son épreuve. Cependant, le ralenti va montrer une tout autre réalité. Mal fixés au sol, ses starting-blocks se déclenchent plus tôt que le départ réel.

Publicité

À la vue des ralentis et des protestations du clan suisse, les organisateurs du Championnat invitent donc Enrico à courir à nouveau, tout seul cette fois. C’est donc seul au monde qu’il doit se remettre en condition pour se qualifier pour la suite. Seul dans sa série, il se prépare, se met en position et… à nouveau le pistolet retentit deux fois.

Et devinez quoi? Après analyse minutieuse des juges, c’est bien à nouveau le starting-block qui fait des siennes. Un juge vient donc signifier à Enrico qu’il peut repartir une troisième fois. Le sprinteur doit donc à nouveau se reconcentrer, prendre l’inspiration avant de s’agenouiller.

Nouveau départ et…. nouveau faux départ. Presque comme un habitué, Enrico Güntert décélère et retourne à son départ. Sauf que cette fois, il a effectivement… réalisé un vrai faux départ. La juge, désolé pour lui, lui signifie sa première vraie élimination de la journée. Trois faux départs en 24 heures, on est probablement sur un record du monde.

Publicité

Le moment du vrai faux départ.