Trophées 22-23 | Top 5 des pires défenses d’Europe


Illan Meslier

L’été est là, et la chaleur avec lui. Tout semble donc aller pour le mieux, à un détail près : l’absence de football. Alors pour atténuer le chagrin des plus irréductibles d’entre vous, voici le top 5 des pires défenses des principaux championnats européens.

À lire aussi :   Trophées 22-23 | Gardiens - Les plus belles passoires

5. Southampton

73 buts encaissés.

Publicité

Avec seulement 6 victoires en 38 journées, les Saints ont mis toutes les chances de leur côté pour décrocher le statut de lanterne rouge de Premier League. Il faut dire qu’aucun autre club n’est parvenu à ne gagner aucun de ses 13 derniers matchs de championnat. Une performance d’autant plus exceptionnelle que Southampton comptait dans ses rangs un certain Carlos Alcaraz. Pas tous les jours qu’un numéro 1 mondial vient prêter main forte pour assurer votre maintien.

4. Ajaccio

74 buts encaissés.

Il faut dire que les Ajacciens ont joué sur tous les tableaux cette saison. En effet, l’ACA a non seulement terminé 18e de Ligue 1, fini la saison avec la pire attaque du championnat et le pire goal average (-51). Pas étonnant que son gardien Benjamin Leroy occupe la 9e place de notre classement des plus belles passoires de la saison.

Publicité

Son seul palmarès cette saison : avoir battu l’OM à l’aller et au retour.

À lire aussi :   Top 5 des changements les plus expéditifs de la saison

3. Leeds

78 buts encaissés.

Marcelo Bielsa peut être ravi. En effet, plus d’un an après son départ de Leeds, El Loco peut se féliciter de voir que sa doctrine est encore d’actualité : tout pour l’attaque. Si les vertus offensives des Peacocks sont honorables (12e attaque), on ne peut pas en dire autant de sa défense. Leeds a tout simplement bouclé l’exercice avec la pire défense du royaume. Donc cette bourde tout en délicatesse d’Illan Meslier.

1. Troyes

81 buts encaissés.

La saison troyenne peut être divisée en deux parties. L’ère Bruno Irles et le passage sous le giron du
City Football Group, société sous la houlette de Manchester City. Le commun des mortels penserait que l’ESTAC a fini sa saison en trombe. C’est exactement l’inverse qui s’est produit. En effet, Troyes occupait la 13e position de Ligue 1 après 14 journées au moment du départ de Bruno Irles ; il l’a fini à la 19e place. Et a vu ses joueurs ramasser le ballon au fond de ses filets à 81 reprises.

Il n’en fallait pas plus à Bruno Irles pour régler quelques comptes.

“Pour la direction sportive, le projet de jeu devait aller plus vite vers le projet City. J’étais convaincu que c’était incompatible avec cet effectif en L1. Aujourd’hui, on ne peut pas dire qu’on voit jouer Manchester City” B. Irles

1. Angers

81 buts encaissés.

Ce classement ne pouvait avoir qu’un seul premier. Au vu de la saison des Angevins, seule la première place de ce classement pouvait leur revenir. Treize défaites de rang (record) et une 20e place à l’arrivée. Même Netflix n’aurait pas pu imaginer un tel scénario.

Avec en prime ce sublime CSC venu d’ailleurs par

Lien vidéo

Ce Top 5 se termine sur ce bijou. Trois clubs français parmi les cinq pires défenses des principaux championnats européens. Notre Farmers League sure.

À lire aussi :   La saison magistrale du SCO d'Angers
Tom