Ski Nautique | Le titre mondial inacceptable de Louis Duplan-Fribourg


Louis Duplan-Fribourg

Lorsque vous vous rapprochez du littoral ou d’un cours d’eau, il se peut que vous voyiez des gens s’amuser à skier à la surface. De tout temps, ces personnes prenaient du plaisir, avant de ranger leur matos et filer à la maison. Jamais nous n’aurions pu imaginer une seule seconde que cette pratique puisse virer un jour en cauchemar. C’est pourtant l’histoire que nous allons vous conter, celle de Louis Duplan-Fribourg. 

Le ski nautique, sport honni de la FFL

Avant même les Championnats d’Europe en 2022, Louis Duplan-Fribourg décide de partir s’entraîner aux Etats-Unis. Nous ne le savions pas encore, mais il allait suivre une trajectoire marchandienne. Toujours se méfier de ces jeunes Français qui partent s’exiler chez l’Oncle Sam.

Publicité

À lire aussi :   Natation | La nouvelle razzia inacceptable de Léon Marchand

Et sa performance aux Championnats d’Europe ne trompe pas. Triple champion d’Europe historique en figures, saut et combiné, le Français nous fait comprendre que le ski nautique n’est pas seulement un hobby du dimanche pour lui. Pour celui qui “a commencé le ski nautique à l’âge de 2 ans“, la saison en cours est pourtant d’une bien meilleure saveur. Tous les voyants sont au vert avant les Mondiaux.

“Cette année j’étais deuxième de toutes les étapes de coupe du Monde” L. Duplan-Fribourg

Le Peter Sagan du ski nautique. Mais les Mondiaux de cette année ont tout changé. Ces derniers se déroulent à Clermont. Non pas en Auvergne, mais aux Etats-Unis, sur le lac Mineola. Absolument pas le même décor, vous en conviendrez.

Louis Duplan-Fribourg, de triplé en triplé

Les Mondiaux débutent, et Louis Duplan-Fribourg décroche une première médaille d’argent sur l’épreuve de figures. Un premier avertissement que nous prenons malheureusement à la légère.

Publicité

Dès le lendemain, Louis commet l’irréparable en devenant champion du monde du combiné. Une première pour un Français depuis un certain Patrice Martin en 1999. Louis Duplan-Fribourg n’était même pas né. Aucun retour en arrière n’est possible.

Notre fédé était parvenue à résister durant 24 ans au moindre titre mondial, mais c’est finalement un Isérois né en 2000 qui lui fait boire la tasse. Ajoutez à cela une médaille de bronze au classement par équipes, et vous obtenez un nouveau triplé de médailles pour Louis Duplan-Fribourg. Entre ce dernier et Léon Marchand, la FFL est en passe de devenir aquaphobe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Waterski & Wake Federation (@iwwfed)

En espérant que Louis Duplan-Fribourg ne prenne pas Patrice Martin comme modèle ; ce dernier possède 12 titres mondiaux dans la commode de son salon.

Tom