Roland Garros 2020 | Les étoiles de Roland de la FFL – Mardi 29 Septembre


Etoiles de Roland Garros Gasquet
Richard GASQUET of France during day third of the Tennis French Open on September 29, 2020 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Richard GASQUET - Roland Garros - Paris (France)

64 breaks concédés. 24 sets encaissés, seulement 6 de gagnés pour un ratio exceptionnel de 9 défaites en 10 matchs. Le tennis français nous a offert ce mardi une performance XXL. On pensait bien souvent que la pression du public parisien influait sur nos tricolores. Il va falloir trouver une nouvelle excuse après l’édition 2020.

/5

Kristina Mladenovic

Pourquoi 10 étoiles sur 5 ? Bah comme pour sa balle de set, on double. D’ailleurs, pour rajouter un peu de saveur à cette performance gigantesque, on remarque qu’au ralenti, il y avait des chances que la balle de l’Allemande ne passe pas le filet. Très en colère contre l’arbitre dans la conférence de presse d’après match, elle a repris un triple passing longue ligne de Henin, Pierce et Mauresmo.

Publicité

/5

Ugo Humbert

Présenté comme le grand espoir de ce tournoi, celui qui pouvait nous surprendre, Ugo a préféré rester dans la tradition de la fédération. Face à l’Australien Polmans, lucky loser qui avait perdu en qualifications, Ugo a complètement déjoué. Probablement perturbé par le style très flamand de son adversaire, il perd en 4 sets et doit subir cette célébration affreuse de Polmans. Grosse désillusion pour le tennis français. Pas pour nous.

 

Publicité

Harmony Tan

Veni, Vidi, perdi. 2 ans après un imbroglio à Roland (3e tour ?!), elle confirme ses amours de la sortie sévère au premier. En s’améliorant par rapport à 2019. 6-3 6-1 l’année dernière, 6-2 6-1 cette année. Félicitations du jury.

/5

Gilles Simon

Face au 9e mondial canadien Shapovalov, on ne donnait pas non plus cher de sa peau. Il aura même réussi à lui tirer un set, mais pas d’exploit pour notre Gilou national. Mais avec les regrets qui vont avec. Second set, il mène 5-3 40-0 avec 3 services à suivre. La suite, vous vous en doutez. Break Shapolavov, gain du second set pour le Canadien. En plus, Gilles Simon nous aura vendu des punchlines de haute volée. Grosse performance.

« Je suis trop tendu, je ne peux pas servir quand je suis trop tendu et je joue que des gauchers, ça me gave »

« Je pense que je le battrais s’il servait tous les jeux »

Quentin Halys

Pour une wild-card, quoi de pire quoi de mieux que de repartir de Roland-Garros avec son petit sachet de regrets ? Ça sera le cas pour Quentin Halys, qui a tenu la dragée haute à Giron. Dans le dernier set, il obtiendra une balle de break sur le service de l’Américain. Derrière, pour Halys, ça glisse (on n’a jamais dû lui faire celle-là) et il se fera breaké puis finir sur un jeu blanc. Cruel. FFL.

Dans le même genre de Lose :   Roland Garros | Gaston : la FFL ne répond plus.

Harold Mayot

Autre wild-card, autre dose de regrets. Face à l’espagnol qui a le nom de moins espagnol du circuit, Davidovich, Harold (qui n’est pas commissaire priseur à affaire conclue) mène 5-2 dans le premier set. Derrière, il prend la sauce Mayot et se fait rattraper. 3 sets secs pour l’espagnol, conclus par un bon gros smash dans le filet du Français. Tout de même nous garderons un œil sur ce joueur français.

/5

Richard Gasquet

Arrivé à Paris après un US Open passé à l’hôtel plus que sur les courts, Richard est complètement hors de forme. En plus, plutôt que de se prendre une petite wild card trankilou au premier tour, il tombe sur Bautista Agut, un de ces espagnols nés sur la Terre Battue. Bref, après un tie-break perdu au premier, le Biterrois s’est effondré. 6-2 et 6-1. Lourde défaite, mais prévisible.

Grégoire Barrère

Face au bulgare Dimitrov, Grégoire n’a pas existé. 3 sets secs, 3, 2, 2. Dans ce match, il n’a pas eu les gestes Barrère.

/5

Fiona Ferro

Comme dans toutes les soirées, il y a toujours quelqu’un pour pourrir l’ambiance. Alors qu’on s’amuse bien, Fiona Ferro continue à faire comme bon lui semble. Une année 2020 catastrophique pour elle. 10 Victoires, Zéro défaite. Bref, le vilain petit canard. Au prochain tour, on lui a quand même mis un gros morceau : la Kazakh Rybakina. En espérant que ça suffise à lui faire entendre raison.

Pauline Parmentier

Défaite anecdotique pour Pauline Parmentier qui faisait ici ses adieux à porte d’Auteuil. Alors on ne s’éternisera pas sur ce match perdu, et souhaitons bon vent à Pauline pour la suite !