Premier League | West Ham – Manchester United | L’art Noble du penalty


Mark Noble West Ham penalty
La bible de la Lose du sport français

On connaissait déjà la tactique de faire entrer un gardien avant une séance de tirs au but. Mais ce dimanche, West Ham nous a montré que l’inverse était tout aussi possible : faire rentrer un joueur pour tirer un penalty crucial à la dernière seconde. L’intox portait un nom : Mark Noble.

Ce week-end, la Premier League suivait tranquillement son cours. Chelsea faisait joujou avec Tottenham, Liverpool en faisait de même avec Crystal Palace. Mais deux événements inattendus perturbaient le bon déroulé de la journée. Le premier : West Ham et Manchester United délivraient un match fou. Et le second : Arsenal gagnait un deuxième match de suite (1-0 contre Burnley).

Publicité

Mais ne nous égarons pas et restons sur ce qui nous intéresse : West Ham. Le match débute, Cristiano Ronaldo est fort, tout le monde s’émerveille, Benrahma est un joueur incroyable dès qu’il quitte le championnat français, tout ça tout ça. On fait avance rapide jusqu’aux dernières minutes histoire de voir Lingard nettoyer la lucarne de Fabianski et donner l’avantage aux Reds Devils dans le même temps (88e, 2-1)

Dans le même genre de Lose :   Youth League - Olympique Lyonnais | Tu peux louper un pénalty 2 fois mais pas 3...

Mark Noble, histoire d’un aller et retour

92e minute, Luke Shaw est coupable d’une main dans sa surface de réparation. West Ham va avoir l’opportunité d’égaliser sur penalty. David Moyes décide qu’aucun de ses onze joueurs sur la pelouse n’est prêt à frapper ce penalty. Il fait donc appel à la légende du club Mark Noble, 530 apparitions sous le maillot des Hammers et plutôt adroit sur penalty.

À 34 ans, le milieu anglais est en pleine bourre. 2 petites minutes jouées cette saison, en août. En face de lui, David De Gea, gardien espagnol sur une série de 40 penaltys encaissés. Duel au sommet à venir.

Mark Noble rentre donc comme un roi sur la pelouse, pose son ballon, s’élance et bégaye son penalty (hommage à George VI ?). Comment on appelle ça déjà ? Ah oui ! Coaching gagnant !

Publicité

Le portier mancunien est parti du bon côté, vous pourrez le raconter à vos petits-enfants.