Ligue des Nations | France – Belgique | Les notes FFL de la rencontre


Hugo Lloris, demi-finale Ligue des Nations
La bible de la Lose du sport français

En fait, même quand les Belges sont bons et que les Français sont moyens, c’est quand même la France qui gagne. Les notes FFL en sont la preuve. Enfin bref, on a beau vouloir que ça s’arrête un jour, on a l’impression qu’on en aura jamais fini avec cette histoire de seum.

Publicité

Lloris – 8

Un arrêt beaucoup trop salvateur en tout début de rencontre puis il a compris qu’on n’était plus en 2018 et qu’il avait autre chose à faire que d’arrêter des ballons.

Koundé – 5

Quelle idée de le titulariser à son poste de prédilection ?? Impossible de réitérer sa très bonne performance de la Bosnie dans ses conditions, mais réussit quand même à se trouver dans les règles de l’art sur la première grosse occasion Belge.

Varane – 4

Si seulement Lukaku avait traîné un peu plus souvent dans sa zone… Regrets éternels.

Publicité

L. Hernandez – 8

Sur le deuxième but belge, il s’est dit : « Attends, Lukaku il s’est mis un petit pont tout seul là ? » et il a ensuite réagi. Trop tard et donc juste à temps.

Pavard – 9

On connaissait « Où est Charlie ? », on a découvert « Où est Benjamin ? » . 90 minutes ne nous ont pas suffi pour le trouver. Ses partenaires non plus. Manque de bol, il a trouvé Hernandez quand il ne le fallait pas.

Dans le même genre de Lose :   Ligue des Nations | Le foot en folie

T. Hernandez – 2

Pas très présent pendant 90 minutes et puis il s’est pointé dans le temps additionnel pour réparer la clim. Théo les bons tuyaux.

Rabiot – 5

Coincé entre une ligne d’attaque où on n’a pas forcément besoin de lui et une ligne défensive où on n’a pas vraiment besoin de lui. La définition du cul entre deux chaises.

Pogba – 4

Un match sans fulgurances et puis tout d’un coup : le choc. On pensait jusqu’à ce soir que Francis Ngannou était la seule personne sur Terre à pouvoir bouger Lukaku. Il y est parvenu en première mi-temps. Là, on doit s’incliner.

Griezmann – 5

Il a été beaucoup moins influent qu’à l’accoutumée. Mais même quand il est moins bien, il est aussi tenace que le sparadrap du capitaine Haddock. Usant…

Mbappé – 1

Juste incapable de retrouver son niveau de l’Euro. Visiblement, son penalty contre la Suisse n’était qu’un coup d’éclat. Heureusement qu’on en a bien profité.

Benzema – 2

Remuant, juste et décisif. N’en déplaise à Raymond, ce Benzema fait mal, n’hésite pas à sonner la révolte, ni à marquer contre son gardien de club. Ah, le forban !