Ligue 1 | Les pronos FFL pour la saison 2022-2023 – Partie 2


Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Le premier épisode de nos pronos vous a retourné la tête ? Alors vous n’êtes pas prêts de voir ce qui vous attend ici. Cinq clubs sont au programme : Lens, Lille, Lyon, Marseille et surtout, le Football Club de Lorient.

La Ligue 1 va à nouveau chambouler la programmation de tous vos week-ends d’ici quelques jours. C’est terminé la petite soirée rooftop et les sorties en boîtes de nuit. Désormais, du vendredi au dimanche, vous allez déguster les décisions arbitrales injustes et incompréhensibles, ainsi que des tacles au niveau de la carotide. Voici la deuxième partie des fameux pronos FFL de la saison à venir.

Publicité

À lire aussi :   Vos pires flocages de maillots | Saison 4

RC Lens

On ne va pas se mentir, le RC Lens fait partie des clubs dont nous ne partageons aucune valeur sur le terrain. Un jeu porté vers l’attaque, une débauche d’énergie folle, le soutien du public même dans la défaite. Bref, tout ce que nous ne cautionnons pas, réuni en un seul et même club. Mis à part la buvette et la friterie, bien évidemment.

Depuis leur montée en 2020, les Sang et Or ont fini à deux reprises à la 7e place. Rarement l’expression « jamais deux sans trois » nous a fait aussi peur. Si un ultime espoir pouvait planer avant le début de cette nouvelle saison, il a été entériné à jamais depuis la victoire honteuse face à l’Inter Milan en match de préparation. Deuxième du dernier championnat d’Italie s’il vous plaît. Vous la sentez la saison odieusement réussie des Lensois ?

Pronostic FFL : Sans aucun doute, les Artésiens vont une nouvelle fois faire déjouer la majorité des équipes du championnat. Au fond de nous, on sait bien qu’une qualification en Coupe d’Europe est à portée de main. Mais à la FFL, on aime les séries. Alors on misera plutôt sur une nouvelle 7e place au classement final.

Publicité

L’homme à suivre : Franck Haise. Qui d’autre que le sorcier en personne ? Depuis son arrivée à la tête de l’équipe première, les joueurs sont métamorphosés. S’il était argentin ou espagnol, nul doute qu’il entraînerait déjà les plus grosses cylindrées d’Europe. Alors par pitié, faites que Franck obtienne sa dénaturalisation. La Liguain souffre trop de son génie tactique.

À lire aussi :   Girondins de Bordeaux | Retour sur une saison de légende (épisode 1).

LOSC Lille

Hasard de l’alphabet, le LOSC fait suite au RC Lens. Un derby brûlant, aussi bien sur la pelouse que dans l’ordre alphabétique. Champion de France en 2021, le LOSC avait la possibilité la saison dernière de réaliser un doublé retentissant. Mais fort heureusement, les Dogues se sont concentrés sur un autre championnat réservé à l’élite : le ventre mou.

Tiraillés par les spécialistes en la matière, à savoir les Brestois, Rémois, Montpelliérains et Angevins, les Lillois ont tenu bon. Et su rester forts mentalement pour remporter ce trophée majestueux. 48 buts marqués, 48 encaissés, aucun club ne pouvait rivaliser pour terminer 10e de Ligue 1. En remportant successivement le championnat et le titre du ventre mou la saison suivante, le LOSC a inventé un tout nouveau concept : le doublé de la bascule.

À lire aussi :   Ligue 1 - Girondins | Lille, une haute trahison à notre fédération.

Avec les départs de Botman et Celik, la défense lilloise a pris un sacré coup. Mais il ne fait aucun doute que le principal absent de cette saison, ce sera Hatem Ben Arfa. Après un exercice 2021-2022 d’anthologie, les supporters lillois auront du mal à oublier les innombrables éclairs de génie de Ben Arfa.

Ben Arfa’s highlights – LOSC

Pronostic FFL : Après une saison portée par un Jocelyn Gourvennec inspiré, il sera compliqué de réaliser un pareil exercice. Mais il ne faut pas non plus sous-estimer le potentiel des Dogues. Un nouveau titre du ventre mou pourrait être dans leurs cordes.

L’homme à suivre : Paulo Fonseca. Le nouveau maître à penser du LOSC aura une tâche ardue cette saison : faire oublier le regretté Jocelyn. Après deux exercices compliqués à l’AS Rome, Paulo a préféré prendre une année sabbatique la saison passée. À moins qu’il ne décide de la prolonger cette année dans le nord de la France.

FC Lorient

Comme le RC Lens, les Merlus sont remontés en Ligue 1 en 2020. Et comme les Lensois, ils ont terminé à deux reprises à la même place. Cependant, pas de 7e position pour eux, mais la 16e à chaque fois. S’ils se sont maintenus pour seulement deux points la première année, ils ont gonflé leur matelas à quatre la saison suivante. Tout en marquant six unités de moins. La magie de la Liguain et rien d’autre.

Toutefois, sur l’année 2022, le FC Lorient fait bien mieux que le PSG, le Barça, Chelsea et Manchester City dans un domaine en particulier. Et pas des moindres.

Pronostic FFL : Si les Merlus poursuivent la même série, ils devraient échapper à la menace des quatre descentes. Mais notre petit doigt nous dit que les hommes de Régis Le Bris ont de grandes chances d’affronter Niort et Quevilly la saison prochaine.

L’homme à suivre : Terem Moffi. Auteur de seulement 8 buts en championnat la saison passée, l’attaquant nigérian a pourtant inscrit quasiment un quart des buts de son équipe. C’est l’avantage de jouer pour le club avec la pire attaque du championnat.

Olympique lyonnais

Depuis la fin de la saison dernière, l’OL a subi un lifting extrême : un nouveau propriétaire et les retours de légendes du club, Lacazette et Tolisso. Mais ce qui ne change pas à Lyon, c’est l’amour de la crise. À tel point que les joueurs de Peter Bosz n’ont même pas attendu le premier match officiel pour se faire gifler. En l’espace d’une semaine seulement, Anderlecht (3-0) et Willem II (5-0) ont permis à Lyon de préparer de la meilleure des manières le prochain championnat.

À lire aussi :   Football | John Textor est-il le nouveau Frank McCourt de l'OL ?

Face aux Néerlandais, qui, au passage, viennent tout juste d’être relégués en deuxième division, Julian Pollersbeck a réalisé un sacré numéro. Deux mains mollasses et un dégagement contré dans ses buts. On en est arrivé à un point où Anthony Lopes n’a même plus besoin de s’entraîner pour garder sa place de titulaire.

Pronostic FFL : Avec un seul match à jouer par semaine, Lyon a mis toutes les chances de son côté pour accrocher enfin le top 3 et une qualification en Ligue des Champions. Mais il ne faut pas oublier à quel point l’OL est talentueux pour se saborder tout seul. Une chose est sûre, l’ami stéphanois ne sera plus à portée de main pour se défouler si la saison part en cacahuète.

À lire aussi :   Voici pourquoi Sainté ne remontera pas en Ligue 1 l'année prochaine.

L’homme à suivre : Alexandre Lacazette. Comment ne pas évoquer le retour du Général chez les Gones ? L’homme aux 129 buts sous le maillot de l’OL va tenter un pari fou cette saison : marquer plus de buts dans le champ que de pénaltys. Ouais, on sait, mais il fallait bien qu’elle arrive à un moment donné cette vanne.

Olympique de Marseille

Si l’enchaînement Lens – Lille était délicieux, celui entre les deux Olympiques nous procure une vague de frissons le long de l’échine. Car si à Lyon la situation est légèrement instable, à Marseille on peut parler de pagaille pour rester polis. Si le départ de Sampaoli a provoqué un premier malaise chez les supporters marseillais, l’arrivée de Tudor leur a mis un second effet kiss cool derrière la tête.

Les matchs de préparation avaient mal commencé, avec notamment la victoire face à l’immense Marignane Gignac (4-1), davantage connu pour son aéroport que pour son club de foot. Puis la machine s’est enfin mise en route ; défaites face à Norwich (3-0), Middlesbrough (2-0) et au Milan AC (2-0). Propre.

À lire aussi :   Ligue des Champions - OM | À JAMAIS LES PREMIERS !

De quoi faire regretter aux supporters olympiens la participation de l’OM en Ligue des Champions.

Pronostic FFL : Étant donné que l’OM n’aura plus qu’un match à jouer par semaine dès le mois de décembre, il se pourrait que les Phocéens accrochent une nouvelle qualification en Ligue des Champions la saison prochaine. Pour exactement le même scénario.

L’homme à suivre : On aurait bien dit Tudor, mais pas sur qu’il soit là à la seconde journée. Du coup on va regarder vers Luis Suárez. Sud-américain, buteur passé par l’Angleterre, et évoluait en Espagne. Sur le papier, la ressemblance est frappante. Sur le terrain, il y aura certainement deux-trois différences notables. Mais une chose est sûre, la blague va durer toute la saison. Au moins.

À lire aussi :   Ligue 1 | Les pronos FFL pour la saison 2022-2023 - Partie 1