Vos pires flocages de maillots | Saison 4


La tradition estivale entre la FFL et ParionsSport continue ! Le rendez-vous est toujours le même. Vous nous soumettez vos pires choix de flocages (erreur de casting ou faute de gout) et, de notre côté, nous récompensons les pires d’entre eux !

Choisir un maillot, c’est finalement assez facile. On prend son équipe de cœur et on navigue entre le domicile, l’extérieur, et parfois le third pour le choix. Mais une fois celui-ci effectué, vient pour les plus courageux d’entre nous le choix délicat du flocage. Entre jeux de mots moisis et échecs de recrutements, certains finissent dans le fond du placard, entre honte et embarras.

Publicité

Les 5 gagnants qui vont suivre recevront chacun 20 € de freebets offerts par ParionsSport en Ligne. Et pour le podium, c’est un maillot au choix qu’ils pourront s’offrir. En espérant qu’ils aient un meilleur flair cette fois-ci…

5 — PERDO MUIGEL PUALETTTTAAAAAAA

Quand la majorité des supporters choisissent un flocage d’un joueur actuel, certains sont du genre nostalgique. À dire à qui veut l’entendre « le football c’était mieux avant ». Yohanito fait partie de ceux-ci (ou alors, c’est peut-être un fan portugais qui n’assume pas un maillot Danilo Pereira). Quoi qu’il en soit, il a voulu se parer du flocage de l’aigle des Açores, PEDRO MIGUEL PAULETA. Mais le floqueur en chef n’était peut-être pas né le jour où le soyeux attaquant a humilié Fabien Barthez. Une petite erreur de placement qui fait que le maillot est un exemplaire unique. Et difficilement portable par ailleurs.

À lire aussi :   Ligue des Champions - PSV | L'élimination délicieuse de Monaco

Publicité

4 — Les 2 derniers Grantatakan de l’Olympique de Marseille

Certains attendent l’arrivée sur Terre d’un prophète, d’un message divin ou l’arrivée d’extraterrestres. Du côté de la Cannebière, depuis le départ de Gignac, les prétendants au trône sont nombreux. Leurs réussites, elles, ne sont pas au rendez-vous. La réussite du choix des flocages de ILoveTheSmiths est aussi bonne que la réussite de ses choix face aux buts adverses. Une doublette Mitroglou/Benedetto qui ferait trembler les supporters placés derrière les buts.

3 — Le jeu de mots à la grecque.

Pari raté ? Cadeau foireux ? Garagiste d’origine grecque qui part à la retraite ? Nous n’aurons jamais la raison de l’existence de ce maillot de Benoit. Pas certains que l’on veuille l’avoir par ailleurs.

2 — La mauvaise blague belge.

CosmosBE est un Belge fan de Chelsea. Alors, autant vous dire que quand Lukaku est revenu chez les Blues, il n’y a pas eu l’ombre d’une hésitation. Achat de la tunique le Jour-J de l’officialisation du joueur. Le bilan ? 115 millions d’Euros pour 15 buts et une interview dans laquelle il clame son amour pour… l’Inter de Milan. Son ancien club.

Il retournera à Milan en fin de saison. Le maillot, lui, retournera probablement dans le placard.

 

1 — Le fan ultime de Jesé.

Il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Des passions profondes incompréhensibles pour le commun des mortels. Demandez à Bryce. Il se dit lui même fan de Jesé. On ne sait juste pas s’il supporte le joueur ou le chanteur/DJ. Lors de son prêt à Stoke City, il s’est fait un plaisir d’esthète. Le maillot domicile et extérieur de l’attaquant espagnol.

Bilan, 8 matchs, 1 but, et une relégation pour Stoke City.