Ligue 1 | Les points FFL de la 23e journée


Fait peu commun, trois équipes ont marqué 5 buts en Ligue 1 ce week-end. Sans vous spoiler, vous vous doutez bien que les Girondins font partie des trois victimes.

Journée 14 (en retard)

Lyon OM : 2 – 1

Lyon : – 2 pts

Réaliser son meilleur match de ses 4 dernières saisons pour rejoindre la MLS 3 jours plus tard. Xherdan Shaqiri avait clairement un compte à régler avec l’OM.

OM : 2 pts

Rarement vu une équipe souffrant d’un tel trouble de bipolarité. Par contre il y a des limites. Se prendre un but du teston d’un gars qui culmine à 1,69m, c’est formellement interdit.

Journée 23

OM Angers : 5 – 2

OM : — 3 pts

Tout avait pourtant bien commencé en étant mené 2-0 au bout de 11 minutes de jeu à domicile. Mais un triplé de Milik plus tard, et nous sommes obligé d’enfoncer encore un peu plus les Marseillais au classement FFL de la Ligue 1. Une dernière place amplement méritée.

Angers : 3 pts

Bien entendu, si l’OM a subi notre courroux, il en va de soit que nous allons nous montrer bien plus élogieux envers nos amis angevins. Faire naître un espoir irréel auprès de ses supporters pour finalement se manger 5 pions de rang. La patte Gérald Baticle chers lecteurs.

 

ASSE Montpellier : 3 – 1

ASSE : – 3 pts

Décidément on enchaîne les trahisons. Après avoir mis fin la semaine dernière à une série de deux mois de défaites en championnat, les Verts ont estimé qu’ils pouvaient signer un deuxième succès d’affilée. Alors autant vous dire que lorsqu’on fait la course en tête en tant que lanterne rouge, un tel faux pas est rédhibitoire.

Montpellier : 2 pts

Passer en une semaine d’une victoire dans le temps additionnel face aux Monégasques à un naufrage face au dernier du championnat en encaissant 3 buts dans les 10 dernières minutes, c’est rude. Le risque d’hydrocution a rarement été si élevé en Ligue 1.

 

Monaco Lyon : 2 – 0

Monaco : — 1 pt

Dans ce choc entre Philippe Clement et Peter Bosz, il était question d’hégémonie du Bénélux. Et à ce petit jeu, le coach monégasque a eu le nez ; faire démarrer un ex-joueur lyonnais dans son équipe pour qu’il marque contre son ancien club au bout de 3 minutes seulement. Jean Lucas, le plus franchouillard des Brésiliens.

Lyon : 2 pts

64% de possession de balle, 629 passes, 19 tirs, 18 centres, 0 but. La tactique du Bosz nous émerveille de week-end en week-end. Ou comment importer la philosophie de la domination stérile en Ligue 1.

Lorient — Lens : 2 – 0

Lorient : – 3 pts

Ils se sont passés le mot ou quoi ? Tous les cancres du championnat mettent un terme à leur série durement acquise. Pour les Merlus, il s’agissait de 15 matchs sans victoire. S’ils respirent à nouveau au classement avec ce succès, ils vont manquer d’air dans le nôtre.

Lens : 2 pts

Cet après-midi, il était question de revisiter les bases de la Ligue 1 au Moustoir ; voir une équipe lensoise dans un déséquilibre presque romantique, le Racing qui domine outrageusement son adversaire mais perd quand même, et un carton rouge de Cahuzac. Ça fait du bien de réviser ses classiques parfois.

 

Nice Clermont : 0 – 1

Nice : 2 pts

De loin, on pourrait penser que l’OGC Nice est entraîné par Bruno Génésio. Pour taper le PSG et Lyon il y a du monde. Mais pour s’écrouler face aux promus, bah il y a du monde aussi.

Clermont : — 2 pts

Le pire dans tout ça, c’est que leur victoire n’est même pas un hold-up. Ça c’est direct des points de pénalité.

À lire aussi :   Euro | La touche ultra fair-play de Federico Dimarco

Strasbourg Nantes : 1 – 0

Strasbourg : – 1 pt

Quand vous êtes joueur et que vous vous mangez 4 buts chez les Girondins lors de la journée précédente, vous pouvez être sûr que vous allez bouffer des sessions d’entraînement axées sur la défense. Manque de pot pour les Alsaciens, il s’est passé en plus deux semaines entre les deux matchs. Autant vous dire que les Canaris pouvaient jouer durant 8 heures, ils n’auraient pas marqué le moindre but.

Nantes : 2 pts

Vous ne pouvez pas avoir des passes décisives de Nicolas Pallois tous les week-ends pour vous sauver du pétrin. La tactique de Kombouaré montre ses limites (ou ses avantages).

 

Reims Bordeaux : 5 – 0

Reims : – 2 pts

On ne parvient toujours pas à savoir si leur récital est dû à une grande maîtrise de ce sport ou s’il agit de la faiblesse abyssale de l’adversaire. Dans les deux cas, ça donne du football champagne.

Bordeaux : 3 pts

Quand vous parvenez à faire parler de vous un jour de Jeux Olympiques et de Tournoi des VI Nations, c’est généralement parce que vous n’avez pas été trop mauvais. En même temps, tous les ingrédients étaient là ; en course pour boucler une saison sans clean-sheet, voir sa recrue se faire exclure 5 minutes après sa découverte de la Ligue 1 et l’objectif des 100 pions encaissés toujours en ligne de mire. Cette saison 2021-2022 est un cru exceptionnel mes amis.

Troyes Metz : 0 – 0

Troyes / Metz : 0 pt

Le stéréotype même du bon vieux match de notre championnat. Deux équipes mal classées qui doivent impérativement l’emporter mais qui préfèrent cimenter leurs cages sans aucune vergogne. D’un ennui morbide. Mais c’est pour ça qu’on l’aime tant notre Ligain.

 

Rennes Brest : 2 – 0

Rennes : -1 pt

Dans ce derby breton, Génésio a renoncé à ses convictions. S’imposer contre une équipe de deuxième moitié de tableau, c’est pas le genre de la maison ça.

Brest : 2 pts

Si la suprématie de la Bretagne était en jeu durant ce match, les Brestois ont décidé de mettre toutes les chances de leur côté ; 1 seul tir cadré et 1 petit corner sur toute la rencontre. Une défaite autant rageante qu’incompréhensible.

Lille PSG : 1 – 5

Lille : 3 pts

À chaque fois qu’Hatem Ben Arfa met les pieds au Stade Pierre-Mauroy, il se prend des valises de 5 buts. Hâte de voir le prochain match à domicile des Dogues.

PSG : – 3 pts

À seulement dix jours de la rencontre face au Real Madrid en Ligue des Champions, les Parisiens nous donnent une de ces boules au ventre dont on se serait passé volontiers. S’imposer 5-1 sur la pelouse du champion en titre alors même que vous êtes privé d’Icardi. La marge de progression est phénoménale.

Bon par contre l’effet de surprise de Danilo Pereira c’était sympa le temps d’un match. Mais maintenant il n’y a plus ni effet, ni surprise.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Bordeaux 23
2. Metz 18
3. Lyon 17
3. Troyes 17
5. Reims 15
5. Saint-Étienne 15
7. Lorient 14
8. Lille 12
9. Clermont 10
9. Angers 10
11. Brest 9
12. Lens 4
13. Monaco 3
14. Nantes 0
15. Montpellier -2
16. Rennes -3
17. Strasbourg -4
18. Nice -8
19. Paris -12
19. Marseille -12

 

Tom