Ligue 1 | Les points FFL de la 22e journée


(Photo by Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Avant le week-end de Coupe de France, les clubs de Ligue avaient encore du répit avant de se frotter aux ogres de National 2. Et cette 22e journée de championnat a eu son lot de renseignements pour notre classement. Alert Spoiler : nous sommes en pleine crise diplomatique avec nos homologues de la Fédé coréenne.

Lyon ASSE : 1 – 0

Lyon : — 2 pts

Alors qu’ils végètent depuis le début de saison dans le ventre mou du championnat, les Gones se sont mis en tête de passer la seconde pile le jour du derby. Un choc timide, mais remporté. Ce qui fait une deuxième victoire consécutive en Ligue 1. Une première depuis septembre. La patte du Bosz commence très nettement à nous déplaire.

Publicité

ASSE : 2 pts

Sainté, c’est un peu cet élève qui baisse les bras dès le mois de janvier en sachant pertinemment qu’il va redoubler sa seconde. Sauf que les Verts n’auront pas cette chance de rester dans l’élite, mais vont être rétrogradé en troisième au collège s’ils continuent sur cette lancée : 7e défaite d’affilée en championnat.

Brest Lille : 2 – 0

Brest : 0 pt

37% de possession, 3 tirs cadrés, 2 buts avec 1 CSC et 1 péno. Les Brestois ont réalisé une partie anonyme, et ils ont vaincu le champion en titre 2-0. Bienvenue en Liguain.

Lille : 2 pts

Dès la 3e minute le match débute avec un sublime extérieur du pied de Djalo dans sa propre lucarne, et se conclut par un tacle de Çelik dans sa surface les deux genoux en avant. Pénalty, 2-0. Le LOSC c’est un peu comme les épisodes Netflix ; ils ont mis le paquet au début et à la fin.

Lens OM : 0 – 2

Lens : 2 pts

Totalement dépassés de la première à la dernière minute, les Lensois ont subi la loi sampaolienne. En même temps, ils avaient un peu l’impression d’affronter leur frère jumeau ; un déséquilibre total, des latéraux plus haut que les attaquants, une ligne de hors-jeu avant la ligne médiane. Mais à ce petit jeu, Sampaoli s’est montré plus à l’Haise que son homologue.

Publicité

OM : — 1 pt

Comme les grantatakans qui l’ont précédé à l’OM, à l’instar de Kostas Mitroglou, Valère Germain ou encore Arek Milik, Cédric Bakambu a réussi ses débuts. Seulement 120 secondes après son entrée en jeu, le voici qui ouvre son compteur avec les Marseillais. Très content pour lui, d’autant plus s’il poursuit la même trajectoire que ses prédécesseurs.

Metz Nice : 0 – 2

Metz : 2 pts

Alors qu’ils ont occupé longtemps la première place de notre classement FFL, les Messins ont certainement mal digéré leur dégringolade à la 3e place. Du coup rien de mieux que de s’incliner à domicile face au fils de Lilian Thuram et sa bande. La contre-perf des Girondins ce week-end va peut-être leur permettre de retrouver leur trône qui sait.

Nice : – 2 pts

Beaucoup trop d’exaspération à exprimer quand on évoque les Aiglons. Au-delà de la panenka à moitié foirée de Gouiri qui est quand même rentrée, les Niçois signent leur 5e victoire de rang, la meilleure dynamique en cours du championnat. On va bientôt préparer les papiers d’extradition de Galtier si ça continue.

Bordeaux Strasbourg : 4 – 3

Bordeaux : —3 pts

Les mots nous manquent. Alors que tout fout le camp chez les Girondins, ces derniers trouvent le moyen de plier l’affaire face à l’une des équipes les plus en forme de Ligue 1 : 3-0 au bout de 39 minutes. Qui fait ça ? Hwang et la Fédération Coréenne de la Lose ont intérêt à trouver les mots justes pour se racheter.

Strasbourg : 3 pts

À l’inverse, les Alsaciens méritent eux toute notre reconnaissance. Mettre un terme à une série de 3 victoires d’affilées en se prenant 4 pions contre un club qui est en train de se noyer dans la Gironde, avec qui plus est une défense à 5, c’est (très) costaud.

À lire aussi :   Ligue Europa | La soirée (presque) parfaite des Français

Clermont Rennes : 2 – 1

Clermont : – 1 pt

Alors qu’ils avaient reçu un accueil en grandes pompes en septembre dernier sur la pelouse de Rennes, et une défaite étriquée 6-0, les Clermontois ont fait parler à leur tour leur sens de l’hospitalité. Qui a dit qu’on était mal reçu en Auvergne ?

Rennes : 2 pts

Fidèles à eux-mêmes, les Bretons trébuchent une nouvelle fois en championnat ; 0,5 victoire seulement sur les 5 derniers matchs (car c’était contre Bordeaux). Fini les leçons données au PSG et à Lyon, Pep Genesio redevient Bruno.

Nantes Lorient : 4 – 2

Nantes : – 1 pt

Quand vous avez Nicolas Pallois qui délivre une passe décisive dans un match, vous savez qu’on est proche du grand n’importe quoi. Bon il faut dire qu’il a bien été aidé par l’immense passivité de Houboulang Mendes pour ouvrir son compteur de passes dé de la saison. Quant à Kolo Muani, encore buteur, sa signature à Frankfort pour l’été prochain est un grand bol d’air.

Lorient : 2 pts

15e match sans victoire en Ligue 1. La meilleure préparation pour jouer tous les vendredis soir la saison prochaine. Les Merlus sont en train de réaliser un brillant remake du Crime de Lorient-Express.

Angers Troyes : 2 – 1

Angers : – 1 pt

La définition même des succès du SCO ; buts sur coups de pieds arrêtés et défense hermétique derrière. Et face à l’armada troyenne, il était évident que le match ne pouvait plus leur échapper.

Troyes : 2 pts

On vous avoue qu’on ne saisit toujours pas pourquoi ce match n’a pas eu lieu à 13h pour pouvoir être diffusé en Chine. Pourtant pour bien comprendre notre Ligue 1, il s’agit d’un match d’école ; un but troyen en mode FIFA inscrit après que le gardien ait relâché le ballon, suivi de deux pénaltys. Niveau construction de jeu on repassera.

Montpellier Monaco : 3 – 2

Montpellier : – 1 pt

Ah ça c’est sûr, ça change de Der Zakarian. Si les supporters de la Paillade étaient habitués à serrer leurs fesses lors des dernières minutes du temps réglementaire, en espérant que leur défense à 5 tienne le coup, avec Dall’Oglio c’est football champagne jusqu’à la 91e. Vaut mieux se mouiller la nuque avant de remettre les pieds à la Mosson.

Monaco : 2 pts

En trois rencontres, Philippe Clement a déjà tout connu avec l’ASM ; une victoire, un nul et donc une défaite. On va commencer à se renseigner sur la situation de Leonardo Jardim. Les come-backs du Portugais sont d’ordinaire réalisés pour moins que ça sur le Rocher.

PSG Reims : 4 – 0

PSG : – 2 pts

Quand on jette un coup d’œil au tableau d’affichage, rien de plus normal. Mais quand on regarde de plus près les buteurs, nos yeux saignent. Doublé de Verratti, l’éclopé Sergio Ramos y va aussi de son petit but de raccroc et même Danilo Pereira participe à la fête. Dream Bigger qu’ils avaient dit.

Reims : 2 pts

Imaginez le désarroi des Rémois quand leur plan consistait à bloquer Mbappé et Di Maria, et accessoirement Icardi si vraiment ça faisait chauffer de le laisser tout seul, et que vous vous faites trouer par deux milieux de terrain et un défenseur. Oscar Garcia cherche toujours le pourquoi du comment.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Bordeaux 20
2. Saint-Étienne 18
2. Metz 18
4. Lyon 17
4. Lorient 17
4. Troyes 17
4. Reims 17
8. Clermont 12
9. Lille 9
10. Brest 7
10. Angers 7
12. Monaco 4
13. Lens 2
14. Rennes -2
14. Nantes -2
16. Strasbourg -3
17. Montpellier -4
18. Paris -9
19. Nice -10
20. Marseille -11

 

Tom