JO 2020 | France – Afrique du Sud | Les notes FFL de la rencontre


Andre-Pierre Gignac

Après une entrée en lice vachement réussie face aux Mexicains, les Bleus retrouvaient leurs amis sud-africains. Onze ans après. Les notes FFL de la rencontre.

Publicité

Bernardoni – 5

Une merveille de parade sur un coup-franc des Bafana Bafana en première mi-temps. Un divin chauve dans les cages de l’Équipe de France. Vous y pensez. Nous aussi. Fabulous Paul. Mais on n’oublie pas non plus sa cueillette des champignons sur l’ouverture du score.

Michelin – 9

Parfaite entente avec Bernardoni sur le premier but sud-africain. Par peur que le gardien ne se saisisse du ballon, Michelin le prend à contre-pied. Et sert sur un plateau Kodisang. On espère que cela sera comptabilisé comme une passe décisive pour le défenseur du RC Lens. Bien plus décisif en tout cas que son centre mal inspiré sur le crâne de Gignac.

Publicité

Kalulu – 8

Comme face aux Mexicains, le défenseur du Milan AC n’assure rien du tout derrière. Sur une ouverture en profondeur, Kalulu laisse 1 mètre 50 sur l’attaquant adverse. Poteau. Puis sur l’action suivante, un crochet dans la surface suffit à le faire tomber sur le cul. Un roc on vous dit.

Dans le même genre de Lose :   Europa League | Reims, le football Champagne sans les bulles

Nkounkou – 7

Littéralement mangé dans son couloir sur le second but sud-africain. Le parfait pendant de Michelin sur son côté gauche.

Savanier – 2

Très clairement l’un des meilleurs Bleus aujourd’hui. On le dit, et on le répète ; Ripoll aurait pu se garder de déranger Téji dans son camping. On en est réduit à croiser les doigts face au Japon désormais.

Tousart – 9

Superbe intervention. Crampons plein tibia. Dans la surface de réparation. À 1 mètre de l’arbitre. Rien à redire sur cette action maîtrisée de bout en bout. Si ce n’est le raté sud-africain.

Mbuku – 7

À deux doigts de nous faire regretter Nordin le bougre.

Kolo Muani – 8

Servi seul dans la surface par Flotov, on attendait du Nantais une reprise surpuissante pour ouvrir le score. À la place on a eu droit à un vieux plat du pied avec un rebond. Tout droit dans les gants du gardien. Le geste du presque-buteur.

Thauvin – 9

Rarement vu une Flotov-dépendance aussi proche du néant. Les Mexicains commencent à flairer l’arnaque, même s’ils l’ont eu pour 0€. Sorti à la 68e. 68 minutes trop tard.

Gignac – 1

36 ans en décembre, mais c’est pas demain la veille que Dédé sera mis en concurrence par les U23. Coup du chapeau. Hat trick. Appelez ça comme vous voulez. Aucun terme ne nous conviendra.