Girondins de Bordeaux | Retour sur une saison de légende (épisode 3).


Asse girondins de bordeaux

Épisode 3. Après avoir mis fin à la série d’invincibilité face à l’OM, les Girondins de Bordeaux n’ont plus aucun motif pour se motiver. Le maintien ? Ils ont bien mieux à faire, comme par exemple se voler les crampons entre eux.

« Mais ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord, d’accord« . Francis Cabrel ne croyait pas si bien dire. Notre roi à tous avait prédit notre opiniâtreté au sujet des Girondins de Bordeaux. Pour votre plus grand plaisir.

Publicité

À peine une semaine après avoir perdu le match de la saison face à l’OM, les Marine et Blanc ont l’intention de se relancer de suite dès le match suivant. Petit problème, cette rencontre les amène en Bretagne pour défier le Stade Rennais sur ses terres. Autant dire une boucherie sans nom, soldée sur le score de 6-0. Face à ces problèmes de défense récurrents – qui ne sont pas pour nous déplaire – le FCGB souhaite profiter du mercato hivernal pour se renforcer. En effet, les Bordelais supervisent l’Europe toute entière, en prospectant de Phil Jones à Alvaro Gonzalez. Mais ils portent finalement leur choix vers la meilleure option, à savoir Marcelo Antônio Guedes Filho.

Marcelo, le pet de trop, direction Bordeaux

Fraîchement mis à l’écart par l’Olympique Lyonnais, le Brésilien arrive en Gironde avec l’étiquette du patron de la défense. Et le club ne tarit pas d’éloges celui qui vient de se faire virer de son équipe pour avoir laissé sortir quelques flatulences dans son vestiaire.

« Heureux d’enregistrer l’arrivée de ce joueur expérimenté dont la connaissance de la L1 est un atout pour notre effectif » Girondins de Bordeaux

Quand on connaît la raison de sa mise à l’écart par l’OL, ce transfert ne peut que faire sourire. Encore une bonne pioche.

Publicité

Dès le lendemain de la signature de Marcelo, un autre grand nom de la défense fait parler de lui. Laurent Koscielny est mis à l’écart du groupe bordelais. La raison ? Non pas son niveau décevant sur le terrain, mais « son salaire conséquent et un manque de leadership » selon sa direction. On frôle avec le génie. Jacques-Henri Eyraud a trouvé à qui parler avec Gérard Lopez. Toutefois Lolo Koscielny n’est pas non plus jeté aux oubliettes. Il est nommé ambassadeur du club. Un privilège dont peu de joueurs peuvent se targuer.

À lire aussi :   Les plus belles exclusions d'équipes de l'histoire du Football

Ciao Vlad, ciao David

Les Girondins ont tenté un véritable coup défensif lors de ce mercato hivernal. Et pour savoir si ce dernier est ingénieux, il faut regarder le match suivant, à Reims. Pas réputés pour être l’équipe la plus offensive du championnat, les Rémois parviennent à en passer 5 aux Bordelais. Quand le champagne rencontre le vin, le mélange est explosif.

Notre flair nous avait une nouvelle fois bien aiguillés. Dès le lendemain de cette dérouillée dans ce derby des alcools de renom, Vladimir Petkovic est licencié par Bordeaux. Pour notre plus grand désarroi. Voyant que les transferts d’entraîneurs suisses vers la France se terminent en beauté, Alain Casanova décide d’effectuer le chemin inverse. From France to Switzerland. L’ancien entraîneur du Téfécé débarque à Lausanne, et la seule chose qu’il ne perd pas, c’est sa maîtrise de la non-victoire.

Le lien diplomatique étroit entre Bordeaux et Reims est toujours en vigueur. Après avoir permis aux Marine et Blanc de dégager leur coach à la suite d’une manita, Reims voit un de ses anciens entraîneurs prendre la route de la Gironde. Car en ce 17 février, un certain David Guion est nommé à la tête des Girondins. Un joli sens du sacrifice.

Une sublime bouillie bordelaise en interne

Vous pensez que les performances magistrales des Bordelais sur le terrain suffisent pour qualifier cette saison de parfaite ? Non, il manquait pour cela un conflit joueurs – supporters. Et bien entendu, les Ultramarines vont nous l’apporter sur un plateau le 22 mars.  Après un match houleux face à Montpellier (perdu à 11 contre 9) et un tête à tête entre le leader des Ultramarines et Benoit Costil, un communiqué à charge sur le portier et Laurent Koscielny pour des accusations de racisme, démenties dans la foulée par le club. Costil annonce qu’il quitte Bordeaux, avant de se raviser le lendemain et de prendre part à l’entraînement. L’exercice 2021-2022 des Girondins est officiellement gravé pour l’éternité.

Dès la semaine suivante, le club au scapulaire passe à un autre feuilleton. Après l’enquête de Michal à la Star Academy pour savoir qui a volé l’orange du marchand, un nouveau mystère secoue le FCGB. Qui a volé les crampons dans le vestiaire pour les revendre ? Le 31 mars, un jeune membre du groupe pro est désigné coupable. Ce dernier avait eu une idée ingénieuse pour arrondir ses fins de mois ; voler les chaussures de ses coéquipiers pour les revendre. Le sens du capitalisme élevé à un niveau céleste. Cependant, alors que les joueurs réclament son renvoi, le joueur n’écope que d’une simple amende de la part de la direction. Le plaisir de la contradiction dites-vous ?