France – Bulgarie | Les notes FFL des Bleus


28 ans plus tard, l’ombre bulgare planait à nouveau sur Paris hier soir. Cette fois pas de Ginola ni de Kostadinov. Pour un même chef-d’œuvre des Bleus ? Le mystère est levé dans les notes FFL de la rencontre.

Publicité

Lloris – 6

Si vous luttiez devant votre télé pour ne pas céder face à vos paupières lourdes, sachez que Lloris a connu pareille torture hier soir. Le « MERCI » hurlé à Pavard pour lui avoir passé le ballon en dit long. Si on avait mis Guy Stephan aux cages c’était pareil.

Pavard – 2

Des débordements percutants. Des centres précis. Des duels autoritaires. Bref, Pour un joueur dont la carrière était supposée repasser dans l’anonymat après le match contre l’Argentine, on n’y est pas. Aucune demi-volée de l’extérieur droit du tibia ou frappe dévissée non plus. Un goût d’inachevé.

Varane – 5

En mode boucher sur le pauvre Iliev. Coup de coude dans la nuque, balayage dans les règles, coup d’épaule dans le dos : Varane était à deux doigts de lâcher des « Montjoie! Saint-Denis! » sur ses interventions face aux joueurs Bulgares. On notera un point positif, l’absence parfaite d’ouvertures en profondeur.

Kimpembe – 8

Si ses sorties de balles propres le distinguent facilement de ses coéquipiers en défense, alors que faudrait-il dire de sa tenue ? À un moment donné il est de notre devoir d’évoquer ce sujet tabou en Équipe de France : pourquoi Presnel, qui doit réaliser assurément 1000 pompes par jour, porte-il du triple XS? 8 pour l’effort stylistique FFL.

Publicité

Hernandez – 7

On a eu mal pour lui pour toutes ses montées inutiles qui n’ont jamais été servies. Le Mitchel Bakker de l’Équipe de France. Le fameux joueur « remuant ».

Pogba – 4

Trop solide pour plaire à la FFL. S’il se croit sur les parquets de NBA avec sa coudière digne d’un shooter à 3 points, c’est pourtant avec ses longues guibolles que la Pioche s’est amusé face aux Bulgares. Entre coup du sombrero et petit pont, on a eu la totale. À voir si le culot sera identique face à Kroos et Kimmich.

Dans le même genre de Lose :   Portugal - EDF | La France portée par un Martial on fire !

Kanté – 2

On abandonne. Même quand Deschamps le positionne en sentinelle, Kanté trouve le moyen de se projeter et de poursuivre l’affront en se retrouvant dans la surface de réparation bulgare. Il est petit, il est gentil et il a croqué la Bulgarie.

Tolisso – 3

Impérial au milieu, autant vous dire que la performance de « Kanté bis » ne nous a pas fait chaud au cœur.

Griezmann – 1

Bon, ses performances avec le Barça nous avaient rassurés. Mais l’affront de ce soir n’est pas prêt d’être digéré. Un rachat auprès de notre fédé est plus que nécessaire. Dès l’Allemagne s’il-vous-plaît.

Mbappé – 7

Kyky a tout essayé pour y aller de son but ce soir. Mais Naumov a refusé la moindre de ses demandes. Tellement à bout qu’il est parti seul au but en récupérant un ballon destiné à sortir pour cause de blessure. Naumov était en coloc dans le cerveau de Mbappé ce soir.

Benzema – 8

Une tête en cloche, une frappe écrasée et une reprise de volée dans les tribunes pour ses trois premières tentatives. Tout avait si bien commencé avant cette béquille saveur bulgare. À peine rappelé, Benzou privé d’Euro? Une poisse qui fait forcément grimper la note FFL.

Giroud – 2

L’anomalie continue. Giroud est une fois de plus le seul joueur de la planète qui utilise la sélection pour espérer gratter du temps de jeu en club et non l’inverse. Giroud réinvente en quelque sorte le football. Comme on dirait en Angleterre, it’s Giroud’s world and we’re just living in it.

Naumov – 9

Si Hugo Lloris a touché un seul ballon en première mi-temps, Daniel Naumov en a lui touché plus que Pogba Kanté et Tolisso réunis. Première fois qu’on voit un milieu de terrain avec des gants.