EDF – Pays de Galles | La France vainqueur par KO !


Si le dernier France – Pays de Galles s’est soldé par une victoire amère et un essai de Brice Dulin dans les toutes dernières secondes, celui de ce soir n’a pas manqué ses promesses. On s’attendait à une dérouillée, on l’a eu. Face aux compagnons de Gareth Bale, qui a daigné rangé son tee pour ce soir, Karim Benzema revenait en Équipe de France. Et avec lui sa légendaire disette chez les Bleus.

À moins de 10 jours du lancement de l’Euro 2021, les Bleus disputaient ce soir leur premier match amical. Si d’ordinaire les France – Pays de Galles nous réservent des rencontres d’anthologie ces dernières années (cc Vahaamahina), celle de ce soir n’était pas censée être très folichonne. En même temps, il y a plus sexy que d’affronter l’équipe B de la 18e sélection au classement FIFA. Surtout quand on sait que les Bleus n’ont jamais perdu dans toute leur histoire face aux Pays de Galles.

Publicité

Mais si le match avait son petit intérêt, il était du côté français. Outre le 100e capitanat de Lloris, c’était surtout le retour vers le futur de Benzema qui nous faisait saliver déjà par avance.

Une nouvelle munition offensive au sein d’une attaque de feu. Comme a essayé de l’expliquer le défenseur Gallois, Joe Rodon.

« Benzema, Griezmann et Mbappé ? Ce sont trois des quinze meilleurs attaquants du monde » J. Rodon

Il a voulu faire un compliment là ?

Publicité

Le résumé du match France – Pays de Galles

3 minutes 40 secondes. C’est le temps qu’il a fallu avant de retenir notre respiration pour la première fois de la soirée. Sur un centre tendu de Pogba dans la surface, Benzema la dévie du bout de son crâne chauve. Sans soucis pour le gardien mais première frayeur. Même pas 5 minutes de jouées et déjà insupportable le Karim. Le match tombe ensuite dans un rythme d’étape de plaine du Tour de France, quand sur un centre de Griezmann, Pogba envoie une pioche de la tête. Ward se détend de tout son long, Benzema pense marquer derrière mais c’était sans compter le second gardien, Neco Williams. Un arrêt des deux mains magnifique. Pénalty. Carton rouge. Mdr Turpin sors de ce corps.

Pour se charger du tir au but, le choix semble évident. KB9 place le ballon. Mais l’horizontale côté droit est également évidente pour Danny Ward. Finalement, tu nous avais grave manqué Benzou.

Même à 10, le verrou gallois ne cède pas. Alors pour le forcer, rien de mieux qu’un but made in Ligue 1. En total déséquilibre, Rabiot arme une frappe de son mauvais pied, dévié par le talon de Griezmann, sauvé par un arrêt réflexe de ce diable de Ward, et conclu par la semelle de Mbappé. Un but exigent pour les nerfs.

Dans le même genre de Lose :   Preview Ligue 1 2020/2021 | Le Nîmes Olympique

Benzema le maudit

À peine la seconde période est sifflée, que Grizou montre qu’il n’y a pas que Benzou en Équipe de France. Esseulé dans la surface de réparation, Griezmann a tout son temps pour se retourner, jeter un coup d’œil sur la lucarne opposée, se remettre les cheveux en arrière, et enrouler une petite frappe enroulée dans la lunette. 2-0.

Et bientôt 3-0. À l’origine de l’action ? Toujours le même. À la réception d’un centre de Koundé, Benzema réalise un enchaînement de toute beauté, mais voit sa reprise se fracasser sur le poteau. La poisse. Une Gignac dans le jargon. Heureusement Dembélé suit pour faire trembler les filets. Insistant jusque dans les dernières secondes, l’attaquant du Real parvient à placer sa tête sur un corner. Mais il se mange une nouvelle horizontale de Ward sur sa ligne. Rageant.

Mais la question qui subsiste est : Giroud aurait-il fait mieux que Benzema ?