Football | Le CSC tout en touché de Benjamin Lecomte


Benjamin Lecomte

Alors que la Coupe du monde est dans tous les esprits, certains joueurs ne seront pas de la partie. Et c’est notamment le cas de notre cher Benjamin Lecomte. Alors pour faire parler de lui, rien de mieux qu’un but contre son camp raffiné. 

Vous vous souvenez certainement du Benjamin Lecomte effectuant des parades de dégénéré au Stade Louis-II avec l’AS Monaco. Mais depuis, les temps ont changé. Il est d’ailleurs recommandé de vous mouiller la nuque si vous poursuivez la lecture de cet article.

Publicité

Après deux saisons à Monaco, Benjamin se fait prêter à l’Atlético Madrid. Pour exactement zéro match joué. Le Adil Rami des Colchoneros. Mais Lecomte est un dur au mal, c’est donc en toute logique qu’il décide de persévérer en Espagne, cette fois-ci à Barcelone. Mais comme pour Madrid, Benjamin prend le soin de ne pas rejoindre le club phare de la ville. Du coup, ce sera l’Espanyol Barcelone pour le gardien français. Même si les Catalans occupent une brillante 16e place au classement, Lecomte peut au moins se targuer d’être titulaire cette fois. Au grand dam des Barcelonais eux-mêmes.

À lire aussi :   Football - CSC | Le manque de chatte de Kurt Zouma.

Le CSC tout en douceur de Benjamin Lecomte

L’Espanyol recevait Villarreal dans le cadre de la 14e journée de la Liga. Tandis qu’aucune des deux équipes ne parvient à prendre le dessus sur l’autre au bout d’une heure de jeu, Benjamin Lecomte va leur faciliter la tâche. Excentré dans la surface de réparation, Yeremi arme une frappe enroulée. Lecomte est bien évidemment battu, mais son poteau est là pour lui donner un sursis. Et quel sursis.

À lire aussi :   Ligue 1 2001 | Franck Queudrue, le plus beau CSC de l'histoire de l'humanité.

Le ballon rebondit sur la jambe d’un défenseur, s’apprête à filer en corner, mais ce bon vieil Alberto Moreno se jette pour le remettre devant les cages. Certainement lassé par ce danger qui se répète, Benjamin Lecomte décide de mettre un terme à cette mascarade. Benj s’impatiente et tire en première intention dans ses propres buts. Petit filet. En prime, le gardien français trouve le temps pour enguirlander ses défenseurs. Une action de zinzin.

Publicité

Après ce CSC délicieux, il nous tarde désormais que Benjamin Lecomte foule à nouveau les pelouses de Liguain.

À lire aussi :   Ligue Jupiler Belgique 1995 | Van den Buys, le CSC dans la peau.