FFL d’Or 2020 | #4 Le XV de France – Saison improbable, doublé improbable


L’amour rend aveugle, paraît-il, et on l’aime beaucoup ce XV de France. Alors même si malgré nos lettres ouvertes et notre ultime sanction avec une 5e place dans la Blacklist, au moment de choisir les FFL D’Or, il a fallu faire un bilan inverse. Et dans la lose, le XV de France aussi a excellé. Du coup, ils réussissent un nouvel exploit : être dans la blacklist et dans les FFL D’OR. Retour sur une saison où, malgré une trahison dans les grandes largeurs, le XV nous a aussi régalé de ses petits gestes qui font tout son charme.

VI Nations : le diable se cache dans les détails

Publicité

2 février 2020. C’est dans les moments les plus sombres que surgissent parfois les lumières les plus éclatantes. Alors que nous venions de vivre 79 minutes de souffrances et d’espoir, Antoine Dupont décide de nous donner tant de bonheur. La France menait 17-0 à la mi-temps, l’Angleterre va patiemment remonter le score jusqu’à revenir à 24-14, à seulement 3 points du bonus défensif.

C’est alors qu’Antoine Dupont, se rendant compte du désastre qu’il est en train de produire à la FFL, nous envoie un geste exceptionnel. Il envoie le ballon en tribune, 1 minute trop tôt. Balle rendue aux Anglais, pénalité d’Owen Farrell. 24-17, point défensif pour l’Angleterre.

1 mois plus tard, la France s’en va loser en Écosse en grande partie grâce au bourre-pif de Haouas sur Jamie Ritchie. Rouge, Match à 14 et défaite sans le bonus défensif. Et c’est là que tout le monde regarde en arrière et en avant à la fois. L’Angleterre n’a plus que l’Italie à jouer, et le titre se jouera probablement au point average.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Tournoi des VI Nations | Ecosse France | La FFL met le poing sur les i

Bien que le tournoi se finisse 8 mois plus tard, la France terminera 2nd du tournoi, aux points. Ou aux poings, on ne sait plus.

Autumn Nation Cup, une certaine idée du panache.

Arrivée en automne, où une nouvelle coupe est mise en place pour remplacer les traditionnelles tournées-branlées du XV de France dans l’hémisphère sud. En introduction, une victoire éclatante face aux Fidji 28-0. Victoire par forfait, mais victoire quand même. La suite, une revanche face à l’Écosse et une rouste infligée à l’Italie pour aller affronter l’Angleterre en finale et ainsi devenir la première nation de l’histoire de l’humanité à remporter la Coupe d’Automne des Nations.

Mais c’est là que la France possède cette petite touche si FFL. Avec les accords passés avec les clubs, ils ne seront pas en mesure de mettre sur le terrain une équipe type. Il n’y aura donc que des jeunots, des petits, des minots pour affronter les Anglais. Ces mêmes qui jugent donc le match de grande farce.

Mais alors, vous vous demandez : que viennent-ils donc faire dans les FFL d’Or ? C’est une évidence aujourd’hui. Las d’être dans notre classement pour des défaites humiliantes, ils se réinventent pour y appartenir avec panache. Car ce match sera tout du long ce que l’on préfère à la FFL : de l’espoir, beaucoup d’espoir et une crucifixion au final. Brace Yourself, le XV de France is coming.

Car oui, le XV de France a réussi à puiser dans son glorieux passé FFL pour obtenir une magnifique défaite encourageante : de l’arbitrage foireux (transformons Joubert en Andrew Brace). Une pénalité sur le gong d’Owen Farrell encore lui (c’était un peu plus sexy le drop de Sexton, concédons-le) pour obtenir une défaite pleine de panache en prolongation et une seconde seconde place derrière les Anglais en 2020.

Finalement, elle n’est pas si nulle cette année.