FFL D’Or 2019 – #3 – Jessika Ponchet


Ponchet 6-0 FFL

La performance d’une carrière. La pierre philosophale de Lose. Un scénario que l’on n’aurait même pas osé imaginer dans nos rêves de lose les plus fous. Mais pourtant, le 9 avril 2019 la jeune Landaise Ponchet l’a rendu bien réel. Une première pour la postérité. 

Lorsque vous disputez un match de tennis contre bien plus fort que vous arrive forcément un moment de prise de conscience où vous réalisez que vous n’avez plus aucune chance. Ce moment où l’on se dit “allez, profite des jeux qu’il reste, essaye de prendre du plaisir, tente des trucs“. Le genre de phrases que doit se dire Richard après 10 minutes de jeu face à Nadal, par exemple. Mais grâce à Ponchet, vous y repenserez à deux fois avant de baisser les bras la prochaine fois…

Publicité

Impossible n’est pas français

Si l’on avait dû inventer cette phrase pour un match de tennis, ce serait probablement celui-ci. L’impossible, la jeune Française l’a réalisé. Perdre un match après avoir mené 6-0 5-0. On joue le premier tour du tournoi ITF W25 de Sunderland, la Française 201e mondiale affronte Tara Moore classée 470e mondiale.

Un match à sens unique…

Notre Française reste sur une lancée victorieuse avec un titre remporté à Glasgow quelques semaines auparavant, et confirme son manque de potentiel FFL en dominant le match de la tête et des épaules. L’écart entre les deux joueuses est trop important pour laisser Moore espérer autre chose qu’une fessée sous forme de double bagel dont la British Federation of Losers n’est plus qu’à un jeu de se délecter.

…puis une fissure pour l’éternité

La Britannique sauve une première balle de match à 6-0 5-0, puis une deuxième à 5-2. Le craquage mental auquel on assiste ensuite n’a aucun égal dans l’histoire récente du tennis. Une fissure qui ferait passer la faille de San Andreas pour une gerçure tellement l’effondrement est total. Un tie break et 9 jeux plus tard, la Française s’incline (0-6 6-7 6-3).

Publicité

Une lose et c’est tout

Nous saluerons tout de même le courage de notre première médaillée du podium des FFL d’Or 2019, qui a su se relever de cette Lose historique pour terminer l’année dans le top 200, synonyme de progression. Beaucoup auraient raccroché leur raquette après une entrée si fracassante, mais pas Jessika, qui n’a donc plus donné signe d’affection envers la FFL depuis. On lui dit donc à bientôt (mais le plus tard possible).

Voir tous les nommés aux FFL d’Or.

ffl d'or ponchet

FFL D’Or 2019 – #3 – Jessika Ponchet