Euro Allemagne – France | Les notes FFL des Bleus


France Allemagne Hummels
La bible de la Lose du sport français

Pour cette entrée en matière à l’Euro, les Bleus se rendaient en Allemagne. Si Rudiger avait prévu de faire du sale, c’est plutôt son pote Hummels qui s’en est chargé. Voici les notes FFL de la rencontre de l’Équipe de France.

Lloris – 5

Comme face à la Bulgarie, le capitaine des Bleus a passé une sieste éprouvante. Pas facile demain la journée de repos après avoir piqué un tel roupillon.

Publicité

Pavard – 9

Il y a eu Battiston en 1984. Il y a Pavard en 2021. Rami peut être fier de son poulain.

 

Varane / Kimpembe – 2

Solides sur chacune de leurs interventions. Rares sont ceux qui ont réussi à éteindre Thomas Muller durant leur carrière.

Publicité

Hernandez – 7

Décisif sur l’ouverture du score avec un superbe centre pour le 12e homme français du soir. Sans oublier son sublime mano a mano avec Kimmich durant toute la soirée. Digne d’un combat de boxe française où les pieds poings se sont terminés en pleine tronche.

Pogba – 8

Si Hummels avait troué les filets de Lloris en 2014, Pogba a lui fracassé les sièges du quart de virage de l’Allianz Arena en tout début de match. Mais outre ce moment FFL, le pivot des Bleus a pu goûter au collé-serré torride de Rudiger. Jean-Marc Généreux aurait validé ça avec un 8. C’est également sa note du match.

 

Kanté – 3

Que ça soit le milieu bulgare ou Toni Kroos, Kanté ne fait pas de chichi. Il marche sur chacun d’eux. Il récupère des ballons comme nous des colis Wish.

Dans le même genre de Lose :   UEFA 1996 | Bordeaux - Bayern, l'autre chef-d'œuvre de Kostadinov

Rabiot – 8

On l’a attendu, on l’attend encore. Sur une ouverture bien sentie de Mbappé, Rabiot s’approche des cages. Griezmann est seul à ses côtés, mais l’ancien Titi préfère toucher le poteau extérieur de Neuer. Gignac n’aurait pas fait mieux.

Griezmann – 4

Peut-être le seul qui peut se targuer d’avoir davantage couru et taclé que Kanté. Parfaite relève de Busquets au Barça.

Mbappé – 7

Durant toute la semaine, Kyky a dû se justifier sur sa bonne relation avec Giroud. Mais au moment de joindre les paroles aux actes sur le terrain, il n’y a plus personne. Joli brisage de reins sur Hummels au passage (encore lui).

 

Benzema – 9

On a cru à son premier but depuis des lustres. Mais c’était sans compter le pied droit grec de Mbappé. La légende est encore en marche.

Hummels – 0

Comme en 2014, Mats ne peut s’empêcher de marquer face à l’Équipe de France. Cette fois-ci pas la tête, ni même le pied, mais bien le protège-tibia. Hummels avait 1 chance sur 2 pour nous faire vibrer en choisissant les bonnes cages. Il nous a finalement fait sombrer comme le Titanic.