Équipe de France féminine de handball – Merci les filles !


Handball féminin FFL
Après s’être infructueusement essayée au biathlon et avoir subi les humiliations d’Eurosport et France 3, la FFL n’était pas au top de sa forme. Nous entamions une semaine bien morose… Heureusement, l’équipe de France féminine de handball nous a redonné le sourire en s’inclinant 20 à 18 face au Danemark. Pas d’autre titre mondial pour le sport français ce mois-ci. Enfin une pause.

Bref, revenons-en aux sports qui losent, pour une fois.

Publicité

Les Bleues avaient entamé ce tour préliminaire des championnats du monde au Japon sur les chapeaux de roues avec une défaite 29-27 face à la Corée du Sud et un match nul 19-19 face au Brésil. Elles sont cependant rapidement retombées dans leurs mauvais travers victorieux en remportant les deux matchs suivants, 46-7 face à l’Australie et 27-25 face à l’Allemagne. Ce dernier match contre le Danemark était donc décisif. Un nul suffisait aux Françaises pour se qualifier pour la suite de la compétition. Match décisif… France… Vous la sentez venir?

En tant que championnes du monde et d’Europe en titre, nos Françaises arrivaient donc comme les favorites de cette rencontre. Déjà une bonne base pour loser ensuite. En couplant la précision des tirs d’Olivier Giroud avec le mental de nos tennismen français, les « Battantes » ont donc monopolisé la tête du tableau d’affichage durant la bagatelle d’une minute (de la 3ème à la 4ème). Certes, la gardienne danoise Sandra Toft était dans un grand jour avec 15 parades, mais avec un 12 sur 37 de nos Françaises au tir (hors jets de 7 mètres), mieux valait ne pas être assis derrière le but. Les Scandinaves, pas beaucoup plus inspirées, l’emportent malgré tout 20-18 et ravissent aux femmes d’Olivier Krumbholz la troisième et dernière place qualificative de ce groupe B.

Dans le même genre de Lose :   D1 Handball - Mérignac ou las manos de Dios

Le handball ne nous a pas vraiment habitué à de tels exploits, et c’est ce qui rend cette performance d’autant plus belle. Il faut remonter à 1990 pour voir l’équipe de France féminine se faire éliminer du Mondial dès le premier tour. Mieux encore, en 1993 et 1995, elle réussit même à ne pas se qualifier pour ces championnats.

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo arrivent à grands pas, ce résultat de 2019 est des plus encourageants. Nos Bleues ne pouvaient espérer meilleure préparation. Le tournoi des Françaises n’est pour autant pas fini. Reste maintenant à jouer la « Coupe du Président »  afin d’aller chercher une valorisante et inespérée 13ème place.

Publicité