Czech GP | Fabio Quartararo, enfin un peu de répit


Czech GP Quartararo Rossi - FFL
Le diagnostic du docteur est sans appel : - 3 places en 1 tour.

« 80% de chances de gagner la course. » 80% de chances de finir un autre dimanche en position foetale à maudire la Moto GP. 80%, c’était la probabilité de voir Fabio Quartararo terminer un troisième GP de suite au sommet du podium. Alors certes, la FFL n’a pas de quoi pavoiser avec la 3ème place de Zarco et la 14ème place de Viñales qui conforte le Niçois en tête du général, mais nous partions de très loin.

Bon, la Moto GP, ça devient compliqué. Si vous nous aviez dit l’année passée qu’on considérerait un podium français comme un soulagement, on aurait ri. Devenu un rendez-vous attendu des amateurs de win tricolore en l’espace d’un mois, la catégorie reine n’en finit plus de nous rendre la vie dure.

Publicité

La course

Ce CzechGP partait sous les pires auspices avec un Marquez de nouveau au tapis et nos deux Français en P1 et P2. Vu l’aisance de Quartararo sur les deux derniers GP au guidon de sa Yamaha Petronas SRT, on pouvait même imaginer un doublé tricolore.

Heureusement, dès le premier tour, Morbidelli prend les devants et nous permet de desserrer quelque peu l’arrière-train. La P1 de Zarco elle, dure le temps d’un passage de vitesse. Après quelques tours, un premier groupe de tête commence à se former autour de Morbidelli, Quartararo, Binder, P. Espargaro, et Zarco. Oui, il ya des KTM devant.

Les écarts se font maigres, pendant que derrière, Viñales n’en finit plus de descendre au classement, ce qui ne fait pas l’affaire de la FFL puisque Quartararo, lui, reste dans le quatuor de tête.

Publicité

Touchette et pleurnichages

Peu avant le 10ème tour, Pol Espargaró, qui zigzaguait derrière Zarco depuis quelques minutes, tente un dépassement foiré qu’il finit sur le mollet gauche du Français. Direction le bac à sable pour Polo, qui accuse Zarco avec des grands gestes d’étonnement – c’est de sa faute – qui nous donnent envie de lui mettre des petites claques pour le calmer (il ne sentirait rien avec son casque de toute façon).

Le Français continue son bonhomme de chemin et éjecte même son jeune compatriote du podium. Malgré une pénalité de « Long Lap », il parvient à conserver son podium provisoire devant le Niçois. À ce moment, on l’a compris, Zarco ne sera pas dans la FFL aujourd’hui. Nos derniers espoirs se dirigent donc vers Quartararo. Il peut encore laisser quelques points.

Dans le même genre de Lose :   Moto GP | Bienvenue sur notre Blacklist, Fabio Quartararo

Les 2 minutes de lucidité de Fabio

Et c’est ce qui va arriver. Alors que Binder file vers le titre sur sa KTM, une première pour l’écurie que Zarco vient heureusement de quitter, Quartararo décide de laisser quelques points à la concurrence (sa façon de jouer avec la FFL cette saison) et se fait dépasser trois fois en l’espace de 2 minutes, sur le même tour. Rins d’abord, puis Rossi et enfin Oliveira.

Au dernier tour, un ultime espoir de voir Rins dépasser Zarco nous anime, mais le pilote de la Ducati tiendra bon. Deux Français 3ème et 7ème, au vu des cotes qui se dressaient contre nous, on prendra. Pour le général par contre, il serait temps que Marquez réapprenne à conduire.