Copa Libertadores – River Plate | Enzo Pérez, profession : gardien par intérim


Enzo Pérez goal volant de River Plate
boutique FFL

Rares sont les fois où la lose est présente dans les deux camps lors d’un match de football. Alors même si ça se passe loin de notre juridiction, en Amérique du Sud, on y est attentifs. Devoir disputer un match avec seulement 11 joueurs à sa disposition dont aucun gardien, c’est déjà fort niveau lose. Mais quand l’équipe adverse parvient à perdre ce match, on se dit finalement que c’est peu de chose.

Avoir 11 joueurs à sa disposition et aucun gardien parmi eux. D’habitude, ce sont plutôt les coaches de fin fond de District qui sont confrontés à ce genre de situation. Marcelo Gallardo, entraîneur de River Plate en Argentine, l’a pourtant subi la nuit dernière. Sauf que le match qui l’attendait ne se jouait pas pour savoir qui allait prendre la 6e place de D5 de Loir-et-Cher. Non, on avait plutôt affaire à un match de Copa Libertadores, crucial pour la qualification en 8e de finale.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Quiz Football | Les Gardiens de Ligue 1 2019/2020

Dans cette histoire, nous, on éprouve forcément de la tendresse envers le club colombien de Santa Fe. Parce qu’il a somme toute réussi à perdre un match contre une équipe décimée. Face à lui, River Plate est confronté à une épidémie de Covid dans ses rangs. 20 joueurs indisponibles dont les 4 portiers.

Meilleur match d’un gardien de River Plate cette saison, no joke !

Les Colombiens ont donc eu la surprise de voir le milieu de terrain Enzo Pérez, 35 ans, dans les cages adverses. Tellement surpris qu’ils ont mis 72 minutes avant de parvenir à le faire plier. En attendant River Plate a réussi à leur en mettre deux. Score final : 2-1.

Si on récapitule, ça fait une défaite face à une équipe sans remplaçants. Dont le gardien est un milieu de terrain d’1m77, à moitié blessé à l’ischio-jambier et qui finit homme du match. Ça fait rêver !

Publicité

Côté Lyonnais, on doit se mordre les doigts de ne pas avoir réussi à faire signer Gallardo, vu ce qu’il est capable de faire avec seulement 11 joueurs. Dommage que l’Argentin ait décliné l’offre, on aurait payé cher pour voir Thiago Mendes dans les buts.