Copa America 2021 | Brésil – Argentine | Les notes FFL de la rencontre


24 heures avant la finale de l’Euro se jouait celle de la Copa America. Et la seule chose qu’on puisse dire, c’est qu’une telle boucherie à 2h du mat vous détraque pour toute la nuit. Les notes FFL de la rencontre.

Brésil

Ederson – 9

Magistrale sortie sur l’ouverture du score. Un plot aurait pris plus de place que lui.

Publicité

Danilo – 8

Mangé sur son couloir. Apport offensif inexistant. Mais capable de décocher une frapasse surpuissante des 30 mètres. Le Benjamin Pavard sud-américain quoi.

Marquinhos – T.Silva – 2

Vu comment ils ont célébré le gain d’un corner, on aurait aimé voir leur manière de fêter la Copa America.

R.Lodi – 10

Avec un tel loupé, on peut presque considérer qu’il est passeur décisif sur le but de Di Maria.

Paqueta – 3

Étonnant. Dans mes souvenirs Splash : Le Grand Plongeon était diffusé sur TF1, et non pas sur La Chaîne L’Équipe.

Publicité

Casemiro – 8

Après le barbier de Séville, le boucher de Madrid.

Neymar – 9

A rebondi plus de fois sur la pelouse qu’une balle rebondissante. On l’avait laissé en larmes lors de la finale de la Ligue des Champions face au Bayern Munich. En voici des nouvelles.

Everton – 4

Malgré son nom de Premier League, pas sûr qu’il joue un jour dans ce championnat au vu de sa prestation livide.

Dans le même genre de Lose :   Manchester United - Bayern Munich C1 1999 | Le Prime du Fergie Time

Argentine

Martinez – 8

Ce genre de gardien qui kiffe attendre que le bout du crampon de l’attaquant adverse effleure le ballon pour se décider à dégager. De quoi avoir 20 de tension à chaque relance.

Montiel – 7

On l’a vu plus inspiré sur le plateau de TPMP.

Otamendi – 8

D’une sérénité rare au haut niveau. La moitié des relances envoyée en touche. L’autre donnée directement aux Brésiliens. Un pied hasardeux, une pointe de vitesse statique, mais des baffes lors de chaque duel. Bienvenue en Amérique Latine.

Acuna – 6

Matata.

(Quand un match se termine à 4h du mat il ne faut pas s’étonner aussi).

Paredes – 7

Il avait prévenu Neymar avant la rencontre qu’il allait le rendre fou. Et le bougre a tenu promesse. Il était plus proche du Calcio Florentin que du tiki taka.

Messi – 1

La Pulga avait pourtant tout fait pour ne pas remporter cette première Copa America. Encore trop tendre pour ce genre de rendez-vous. Un joueur à suivre à l’avenir.

L.Martinez – 8

On a touché autant de ballons assis sur notre canapé que Lautaro Martinez ce soir.

Di Maria – 7

Offrir la première Copa America à Messi du petit orteil du pied gauche. On a rarement vu plus raffiné.