Champion’s Cup 2018 | Leinster Racing 92 – un finish digne des plus grands


Players of Racing 92 look dejected after defeat during the European Champions Cup Final match between Leinster and Racing 92 at San Mames Stadium on May 12, 2018 in Bilbao, Spain. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)
boutique FFL

12 Mai 2018. Le Racing 92 affronte le Leinster en Espagne, à Bilbao. 2 ans quasiment jour pour jour après avoir été pilonné par Owen Farrell et Saracens, le Racing s’offre une nouvelle chance d’attendre enfin le Graal européen, la Champion’s cup. 

Et pour cette seconde tentative, c’est un autre demi d’ouverture qui se présente face aux Franciliens. Et pas n’importe lequel. Jonathan Sexton, le buteur irlandais du Leinster, sera la principale menace pour les Ciels et Blancs, et ceux, à peine quelques semaines après un drop désormais iconique lors du Tournoi des Six Nations.

Publicité

Leinster Racing – Une guerre de tranchées

Le choix du Pays basque est judicieux. Un nouveau public, mais un temps bien souvent Britannique, avec quelques Celsius de plus. C’est donc une météo bien pluvieuse qui attend les 2 équipes à San Mamès. Et c’est un match très athlétique qui va rapidement se dessiner à Bilbao. Après seulement 4 minutes de jeu, le Racing voit déjà Lambie — déjà fortement incertain — sortir sur blessure au profit de Rémi Talès. Teddy Iribaren lui, profite d’un plaquage haut irlandais pour inscrire les premiers points. 3-0 Racing.

Et c’est au pied que se jouera cette finale principalement. Comme 2 ans auparavant, l’ensemble des points seront inscrits sur pénalités. 3-3, puis 6-3 et 6-6 à la pause. Avec dans le rôle du buteur du Leinster, l’inénarrable Sexton qui est encore dans toutes les pensées du Rugby français. Mais ce n’est clairement pas du Rugby Champagne qui sera offert au public Bilbayen. Peut-être du Rugby Sangria.

Ne cherchez pas, vous avez affaire ici aux pires temps forts de l’histoire du Rugby. 

Publicité

Et Teddy Thomas transperça la défense du Leinster… non on déconne.

La suite sera un nouveau mano à mano entre les buteurs Iribaren et Sexton. 9-6 puis 9-9, et ensuite chacun rate à son tour. À la 71e minute, pénalité en coin à 25 mètres pour le Racing, qui passe. 12-9 à moins de 10 minutes de la sirène. En plus de ça, Nyanga, pour son dernier match international, s’offre le scalp de Sexton. Yannick a vécu un dernier match international catastrophique (un certain 1/4 de finale de Coupe du Monde contre la Nouvelle-Zélande), pas question de quitter la scène européenne du Rugby sur une autre déception. Protocole commotion pour Sexton, et c’est le fidjien Isi Nacewa qui prendra le relais.

Dans le même genre de Lose :   FFL D'Or 2019 - #1 - France - Pays de Galles (Coupe du Monde)

Bref, de l’avance, un buteur star sur la touche. L’espoir grandit. Mais juste derrière, sur un hors-jeu, Nacewa égalise. C’est là que le match doit se débrider. Qu’un geste hors du commun doit faire basculer la partie dans une autre dimension. Et c’est Teddy Thomas qui va endosser ce rôle de sauveur. Nakawara vole un ballon en touche, et Teddy Thomas se sent pousser des ailes. Crochet, accélération et…. il retourne en touche, poussé par les Irlandais. Une fulgurance qui accouchera d’une dernière pénalité suite à un hors-jeu de Talès. 15-12 à 2 minutes du gong.

Revivez le rush magistral de Teddy Thomas ici

Le finish parfait – Espoir et cruauté

Mais il restera une chance aux Franciliens. Ils préparent tout pour partir au drop. Après tout, quoi de mieux que de rendre la pareille à Jonathan Sexton en envoyant un drop de l’espace. Une réponse du berger à la bergère, ça collerait bien avec les bérets portés en entrant sur le terrain non ? Les « Allez Rémi » de Mathieu Lartot n’y feront rien. Le présentateur de France 2 aurait certainement préféré inverser les 2 drops qu’il a pu commenter début 2018. Pas nous.

Le Racing 92, 2 ans après son échec face à Saracens, s’incline cette fois face au Leinster. Et 2 ans plus tard, ils iront à nouveau s’incliner, cette fois face à Exeter. Rendez-vous en 2022 du coup les gars.

En 2018, les Racingmen se reprendront bien 2 semaines plus tard en allant s’incliner en demi-finale de Top 14 face à Castres, pour repartir broucouille de cette saison. Une affaire rondement menée.