CAN | Le CSC fa-bu-leux du Burkina Faso


Edmond Tapsoba

Le Mali affrontait le Burkina Faso dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Et il n’a fallu que deux petites minutes pour qu’Edmond Tapsoba se fasse un nom.

À lire aussi :   CAN | Arrêtez tout, le but gag de l'année nous vient du Congo

Burkina : Le plat du pied sécurité d’Edmond Tapsoba

Le début des phases finales rime avec match à élimination directe. Pour tout être humain “normal”, cela devrait augmenter sensiblement la pression sur vos épaules. Mais pour Edmond Tapsoba, vous visez clairement à côté. Sur un centre d’Hamari Traoré dans la surface, Amadou Haïdara saute plus haut que tout le monde et fracasse le poteau avec son coup de tête. Un coup de bol pour le Burkina Faso ? Pas vraiment.

Publicité

Par (mal)chance pour les Burkinabés, le ballon revient dans les pieds d’Edmond Tapsoba. Le défenseur du Bayer Leverkusen essaye d’imiter ce qu’il a appris avec Xabi Alonso en refusant de dégager, mais en effectuant une relance soyeuse. Celle-ci est si pure qu’elle vient se loger dans la lucarne de ses propres cages. Le geste juste.

Et cerise sur le gâteau, il s’agit du CSC le plus précoce de l’histoire de la CAN.

À lire aussi :   CAN | Le finish guignolesque du Ghana
Tom