C1 2019 – Manchester United | Face au Brexit, le ragequit du PSG.


Neymar a l'air surpris, mais par quoi ?

Deux ans après son incroyable remontada subie contre le Barça en 2017, le PSG se retrouve en huitièmes de finale de la Ligue des Champions face à Manchester United. Vainqueurs en Angleterre, les Parisiens vont être qualifiés durant 94 minutes au retour.

17 décembre 2018. Tout commence à Nyon, où le tirage au sort des huitièmes de finale opposent le Paris Saint-Germain à Manchester United. Un ouf de soulagement pour les supporters parisiens car les Anglais enchaînent les contre-performances en Premier League sous la houlette de José Mourinho. A tel point que le Portugais est gentiment remercié dès le lendemain du tirage, soit le 18 décembre. Les coïncidences n’engagent que ceux qui y croient.

Publicité

Un communiqué d’une fraîcheur digne du grand froid mancunien. Ole Gunnar Solskjær remplace le Special One, ce sera également le début de la fin pour les Parisiens.

À lire aussi :   PSG - Real | Mbappé, meilleure chance française au slalom

Old Trafford, le Théâtre des rêves parisiens

Alors que la première des deux confrontations a lieu dans le Théâtre des rêves, la rencontre est un véritable cauchemar. Un désastre en trois temps. Le premier voit Presnel Kimpembe envoyer un plat du pied en pleine lucarne à la réception d’un corner. On patauge en plein dans le paranormal. Le second coup derrière la tête est donné par Mbappé en personne. Sur un deuxième caviar de la soirée de Di Maria, le natif de Bondy ajuste De Gea dont le grand écart de danseur classique n’aura servi à rien.

Publicité

Enfin la dernière partition est jouée en soliste par Paul Labile Pogba. Le Français hérite d’un second jaune après une faute sur Dani Alves, et manque ainsi le retour au Parc des Princes. Plutôt une délivrance quand on voit à quel point les Red Devils se sont faits balader sur leur propre terrain.

Les Parisiens se voient déjà en quarts de finale. Alors que certains osent se souvenir de la remontée survenue deux ans plus tôt face au Barça, ces derniers sont tout de suite réprimés. IL N’Y AURA PAS DE SECONDE REMONTADA.

À lire aussi :   C1 - Barça Paris | Le PSG prend une sérieuse option pour la remontada !

Le résumé du match PSG – Manchester United

En ce mercredi 6 mars 2019, les yeux des supporters sont rivés sur les autres matchs de la soirée afin de savoir quel adversaire sera potentiellement tiré pour le PSG au tour suivant. Mais les fans n’ont même pas le temps de se connecter sur le multiplex que Thilo Kehrer remet les Mancuniens dans la course dès la deuxième minute. Une sublime passe en retrait en profondeur pour Lukaku, l’absence de Pogba ne se fait absolument pas ressentir. Le Belge élimine un Buffon qui plonge sur place : 0-1 United.

Mais comme au match aller, la révolte parisienne vient de Mbappé. Kylian centre fort devant le but, quand soudain Bernat surgit à la réception on ne sait pour quelle raison. 1-1. L’incendie est éteint, avant que Buffon ne vienne le redéclencher tel un pyromane. Sur une frappe de 20 mètres de Rashford, les 24 années de l’Italien passées au haut niveau ne peuvent rien face au petit rebond précédant son arrêt. Gigi nous envoie une incroyable manchette des deux mains, Lukaku avait tout vu avant les autres : 1-2 United. One more goal to win.

Les Red Devils ont une heure pour marquer le troisième but qui les qualifierait, mais rien ne se passe. Solskjær décide alors de faire entrer l’artillerie lourde à dix minutes du terme : les gamins Tahith Chong et Mason Greenwood, 19 ans et 17 ans, foulent la pelouse. Si des sourires apparaissent sur certains visages de supporters parisiens, la moue va très vite les remplacer. Petit à petit, les minots de Manchester prennent le contrôle du jeu, les Parisiens se recroquevilient. Notre flair nous fait rapidement voir l’avenir.

Tandis que les Anglais avaient une heure pour inscrire le but de la qualif, ils vont bien évidemment attendre la 94e minute pour se créer la plus grosse occasion.

Presnel se rachète après son but à l’aller

A l’entrée de la surface, Diogo Dalot arme une frappe qui s’envole dans les gradins. A première vue on n’y voit que du feu, mais très vite l’arbitre Damir Skomina est appelé à la VAR. Et pour cause, le ballon est dévié par Kimpembe qui se rend coupable d’un contre du coude le dos tourné. Le pénalty est sévère, mais la mauvaise foi reprend vite le dessus.

Marcus Rashford place le ballon pour son tout premier pénalty en professionnel. Face à lui, Buffon avait déjà 2 saisons au compteur chez les pros quand le petit Marcus venait au monde. Mais cela n’intimide en rien le jeune attaquant qui envoie une mine dans la lucarne. Manchester United offre au PSG une deuxième remontada pour le prix d’une. Et ce en pleine négociation pour le Brexit.

Grand absent de la rencontre pour cause de blessure – of course – Neymar a éprouvé disons quelques difficultés à garder son sang-froid à l’issue du match.

“C’est une honte ! Ils mettent quatre mecs qui ne connaissent rien au foot pour regarder des images au ralenti” Neymar

Côté Tuchel, on préfère rester focus sur le plan tactique.

“Manchester n’a pas d’occasion mais marque deux buts” T. Tuchel

L’Allemagne et la Belgique ne sont pas des pays frontaliers pour rien. Le PSG décroche un nouveau record ; jamais aucun club dans l’histoire de la Ligue des Champions n’était parvenu à se faire éliminer après s’être imposé 2-0 à l’extérieur à l’aller.

Les Marseillais ne sont désormais plus les seuls à pouvoir se targuer d’être à jamais les premiers.