Bundesliga | Schalke 04, une lose partie trop tôt


Schalke 04
boutique FFL

Hier, Schalke 04 était en passe de faire tomber un record allemand vieux de 55 ans. Oui, mais voilà. Habitué à être le guide suprême de la non-victoire en Allemagne, les « Bleus Royaux » ont chuté sur la dernière marche. Ou comment rater le trône de la lose en remportant le seul match qu’il ne fallait pas. Retour sur l’année 2020 de Schalke, incompréhensible du début à la fin.

Club historique de l’Allemagne de l’Ouest, Schalke 04 doit son appellation à un faubourg de Gelsenkirchen. Ville minière située sur la Ruhr, la comparaison est difficile à accepter avec le voisin et rival Borussia Dortmund. Voyant que le titre de champion est impossible à aller chercher, les « Knappen » ont la présence d’esprit de regarder vers le bas du classement pour faire parler d’eux. Ce sera la seule qu’on pourra leur attribuer.

Publicité

Une année 2020 linéaire dans la défaite

Pour mieux comprendre la « hype Schalke 2020 », il faut pour cela prendre le mal à la racine. Samedi 25 janvier 2020. Déplacement du club de la Ruhr chez l’ogre bavarois. Tarif ? Défaite 5-0. Rien de plus banal quand on connaît les revers sanglants subis par les 17 clubs de Bundesliga sur la pelouse munichoise. Mais cette défaite aura une conséquence dramatique pour Schalke : les Bleus Royaux ne vont gagner aucun de leurs… 16 derniers matchs de championnat ! Mais vont terminer toutefois à une confortable 12e place, à huit points du premier reléguable. Notre Ligue 1 n’est pas si imbuvable que ça en fait.

Nous ne sommes qu’en janvier, et Schalke va alors commencer une première série vertigineuse : 10 défaites et 6 nuls. Avec, en point d’orgue, la dernière journée de championnat. Schalke prend soin de conclure une saison anonyme par une claque cinglante : 4-0 sur la pelouse de Fribourg. Une habitude que les allemands vont continuer à prendre lors de l’exercice suivant.

Nous voici trois mois plus tard. Le championnat reprend ses droits sous fond de covid. Mais rien ni personne ne peut perturber la course folle des Bleus Royaux. Tandis que le match de clôture avait été particulièrement maîtrisé par Schalke, le match d’ouverture deviendra sans doute une référence à montrer dans toutes les écoles de foot. ‘’Comment débuter idéalement une saison ?’’ en 90 minutes. Et pour cela, rien de mieux que de se remettre dans le bain dans l’antre bavaroise. Tels les romains devant affronter les gaulois et leur potion magique, les Knappen sont abattus avant même de fouler la pelouse. Score final ? 8-0. Pas meilleure manière de se plomber une saison en seulement deux mi-temps.

Publicité

Un an sans victoire

13-0 à cheval sur les deux exercices. Si les plus sceptiques doutaient encore du potentiel de Schalke, les matchs suivants vont faire fermer des bouches. En seulement un tiers de saison, les joueurs de la Ruhr encaissent pas moins de 39 buts. Soit près de 3 ballons à aller chercher dans ses propres filets par match. 0-4, 0-3, 1-4, 0-3, 0-3. La passoire Teffal a de la concurrence à l’approche des soldes.

Dans le même genre de Lose :   Ligue des champions | Les notes FFL de Lille - Wolfsburg

Si en amour, quand on aime on ne compte pas, au foot l’adage est également valable. Les Bleus Royaux ont arrêté de compter leurs défaites et leur goal average. Mais ce qui devait arriver arriva. Une telle prouesse dans la régularité permet de titiller des records abyssaux jusque-là inconnus du grand public…

Après sa dernière déroute au Hertha Berlin (0-3), Schalke roulait sur l’or noir de ses mines. 30 matchs sans victoire. À une marche du record absolu détenu par le Tasmania Berlin lors de la saison 1965-1966 et ses 31 matchs consécutifs sans les 3 points. Mais on ne rigole pas avec les records outre-Rhin. À l’issue de la rencontre face au Hertha, des supporters du Tasmania ont manifesté leur mécontentement. On ne touche pas à « leur » record. Bien décidé à conserver leur statut de « pire club de l’histoire » de l’élite du football allemand.

 

Et ce n’est pas son propriétaire, Almir Numic, qui va les contredire.

« Nous sommes toujours un sujet national et aujourd’hui on n’a rien à faire pour gagner en publicité » A. Numic

Rarement nous n’avions rencontré pareil cynisme dans la lose. Respect éternel Herr Numic.

À une lose près du nirvana

La réception de Hoffenheim devait être un jour de fête dans les rues de Gelsenkirchen. Cela s’est très vite transformé en cauchemar. La cause ? Matthew Hoppe. Un jeune américain de 19 ans venu claquer un triplé en 21 minutes à plus de 9 000 kilomètres de chez lui. Et entériner tous les espoirs de figurer dans le Guinness des records.

Schalke échoue aux portes du Panthéon de la défaite. Les Mineurs se sont effondrés sur la dernière marche d’un record magique. S’arrêtant seulement au bout de 20 défaites et 10 nuls.

La lose du début à la fin quoi.

Le chiffre : 359

La dernière victoire de Schalke 04 remontait au 17 janvier 2020, et une victoire 2-0 face à Mönchengladbach à domicile. Soit une attente de 359 jours pour les supporters du club de la Ruhr. À une semaine près d’atteindre une année de lose phénoménale…