VI Nations | Les notes FFL du XV de France – Pays de Galles


C’était le match de la dernière chance. Pour remporter le Tournoi des VI Nations, le XV de France devait gagner le Pays de Galles avec le point du bonus. Il aura été décroché à la 83e. L’anti-Sexton quoi. Les notes FFL de la rencontre.

Haouas – 6

Un seul carton jaune sorti par Monsieur Pearce dans la partie. Et ça ne pouvait être que lui. Notre bon vieux Haouas qui laisse ses coéquipiers en infériorité numérique. Un air de déjà vu. Le timing avec les 10 points de retard des Bleus à 20 minutes du terme est exquis.

Publicité

Taofifenua – 7

Auteur du premier essai de la rencontre, le deuxième ligne toulonnais a assumé ses torts et préféré sortir avant la pause. Une lucidité et un sacrifice dignes des plus grands.

Willemse – 9

Alors qu’on commençait à avoir les fesses qui tremblaient à la suite de l’essai de Brice Dulin qui ramenait les Tricolores à trois points seulement, notre Sauveur apparut. Willemse décide de crever l’œil de Wyn Jones sur l’action précédente. Verdict ? Carton rouge, essai refusé, pénalité Pays de Galles. Comme quoi, la naturalisation a du bon.

Ollivon – 2

Quel geste de lèse-majesté. Sur une percée de Gareth Davies, le gallois se dirige dans l’en-but mais le capitaine français décide de jouer au héros en se jetant sous son corps. Et annuler ainsi un essai tout fait. Impardonnable.

Alldritt – 6

Si sa passe sur la hanche de Fickou qui partait tout seul a eu de quoi nous étonner, alors que dire de son écran de pivot NBA pour annihiler un temps fort des Bleus. Indéniablement le meilleur sixième homme Français.

Publicité

Dupont – 3

 

En tant que climatiseur officiel des espoirs de la FFL, Antoine a une nouvelle fois parfaitement tenu son rôle ce soir. Un essai inscrit et un annulé aux Gallois. Deux pour le prix d’un. La boucle est bouclée.

Dans le même genre de Lose :   Top 14 | SU Agen | La CorridArmandie

Ntamack – 8

Un en-avant, un jeu au pied dans les chaussettes et une touche non trouvée dans les deux minutes qui ont suivi son entrée. Le « super sub » à la française.

Vakatawa – 3

On ne compte même plus le nombre de percussions qui ont envoyé son vis-à-vis sur le cul. Si avoir arraché Willems à l’Afrique du Sud s’est avéré être un coup de poker gagnant, celui d’avoir chipé Vakatawa à la Nouvelle-Zélande a été un véritable flop.

Dulin – 2

Si Dulin n’avait pas hésité à écœurer les Anglais le week-end dernier en subtilisant tous les ballons aériens malgré son mètre 75, le Rochelais a estimé que l’affront n’était pas suffisant. Le voilà qui se mue en demi d’ouverture pour amener le premier essai français suite à son jeu au pied par dessus. Pire, il offre l’essai victorieux au XV de France à la 83e minute. De qui se moque-t-on ?

Adams – 7

Sur un jeu rasant de Tipuric, Josh Adams devient milieu offensif le temps d’une action et réalise un crochet intérieur pour repiquer dans l’axe. On s’attendrait à ce qu’il déclenche une grosse frapasse à la Ronaldo. Mais l’ailier gallois préfère aplatir le troisième essai de son pays. Et reléguer à 10 points un XV de France qui ne les reverra jamais.

Alun Wyn Jones – 8

À 35 ans, le vétéran Gallois n’a pas rechigné à marcher sur les avants Français. On compte pas moins de 25 minutes gagnées grâce à sa roublardise. Le Giorgio Chiellini de l’Ovalie.