VI Nations | Les notes FFL d’Angleterre – XV de France


Toujours en course pour réaliser le Grand Chelem, le XV de France avait rendez-vous en Angleterre pour le traditionnel Crunch. S’ils ont mené durant 75 minutes, cela ne les a pas empêchés de perdre sur le gong. Ouf. Les notes FFL de la rencontre.

Baille – 3

Si les piliers sortent généralement vers la 50e minute, Baille est lui sorti à la 67e. Histoire de vous faire mesurer l’ampleur de la performance de l’avant toulousain. Le premier d’une longue liste.

Publicité

Marchand – 2

Le talonneur nous a affublé de percées (in)dignes d’un trois-quarts centre. Sans parler de son lancer en touche qui a amené le second essai français de la partie. Mais qui a volé le panache de Marchand ?

Haouas – 2

Le bougre a marché sur Vunipola lors de chaque mêlée. Son uppercut d’il y a deux ans en Écosse se fait grandement désirer.

Taofifenua – 3

Solide sur chaque impact, un Itoje dans chaque cuisse cet après-midi. Définitivement un match à très vite oublier pour le Toulonnais.

Cretin – 3

Sa débauche d’énergie aura été l’une des nombreuses déceptions du XV de France aujourd’hui. Une véritable pile électrique des deux côtés du terrain. Un entraînement personnalisé avec Busquets ne lui fera pas de mal.

Publicité

Ollivon – 6

Si sa performance était du même acabit que ses copains, son en-avant pour Teddy Thomas qui filait seul à l’essai l’a rendu humain. Voire Français. Le capitaine a été l’un des rares à montrer de quel bois se chauffait le XV de France.

Alldriit – 2

Il fait partie de cette horde de Français ayant déshonoré le drapeau cet après-midi à Twickenham. Beaucoup trop d’impact dans le jeu, de ballons grattés, de plaquages réussis. Beaucoup trop fort tout simplement.

Dupont – 0,5

Ce Dupont-là, heureusement pour la FFL, n’a pas de jumeau. À chaque fois c’est la même chose. Nos espoirs sont toujours douchés par ses masterclass. À vérifier s’il ne serait pas finalement né de l’autre côté des Pyrénées. Toutefois, son en-avant sur la dernière possession Française nous donne un sacré indice…

Dans le même genre de Lose :   TOP 14 - Ca fait Bim Bam Boum pour Thomas Ramos.

Jalibert – 2

Jali’ a voulu se la jouer Jonny. Un vilain 4/4 au pied. 10 points entre les perches. Loin des standards d’Owen Farrell lors de la dernière confrontation pour l’Autumn Nations Cup.

Penaud – 3

Tandis que nous étions rassurés par l’absence de Gabin Villière, son remplaçant Damian Penaud nous a directement refroidi. Auteur du second essai tricolore, Penaud s’est en plus montré décisif sur un contre-ruck à la 71e. Gabin reviens nous vite !

Vakatawa – 5

Très percutant comme à son habitude, Virimi n’en a pas pour autant oublié le maniement de l’en-avant, ce qui lui permet de briser habilement chacune de ses percées en solitaire. Le plus Français des Néo-Zélandais.

Thomas – 4

Son face-à-face avec Watson a tenu ses promesses. L’Anglais a inscrit un essai, Teddy zéro. Mais le Francilien devra toutefois gommer son enthousiasme débordant dans le jeu des Bleus s’il aspire à atteindre la moyenne.

Dulin – 1

Le gars il mesure 1,76m, mais il attrape tous les ballons aériens. Dulin vient de réécrire en moins de deux heures les lois de la physique. On ne serait pas étonné de le voir réussir un dunk au-dessus de la tête de Fred Weis.

Malins – 3

Des montées inutiles qui provoquent le sous-nombre côté anglais, jeux au pied en touche, jeux à la main jamais dans le bon timing. Pas Malins le lynx (3/10, c’est aussi la note qu’on donne à cette blague).

Neville – 10

La FFL ne pensait pas devoir en arriver à jouer la carte Neville, mais il faut ce qu’il faut. Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant Joy Neville, ancienne joueuse de rugby Irlandaise, a permis au XV de la Rose de s’imposer. Si l’arbitre Andrew Brace avait pourtant décidé de changer de camp en sifflant une mêlée à 5 mètres, l’arbitre vidéo en a elle décidé autrement en accordant un essai qu’aucune image ne peut garantir. Frustrant, vous dites? FFL, assurément.