Tournoi des VI Nations U20 | L’incroyable scénario FFL de nos Bleuets


Irlande - France U20

Vous l’ignorez peut-être, mais le rugby français a fait coup double ce week-end. La fin de série du XV de France a été conjuguée avec un scénario particulièrement cruel pour les Bleuets. Un match qui ne pouvait pas nous passer entre les doigts.

À lire aussi :   Tournoi des 6 Nations | Irlande – France | Les notes FFL de la rencontre

Un début de tournoi à oublier

Cette 16e édition du Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans débutait la semaine dernière contre l’Italie. Et face aux Transalpins, les Bleuets ont vécu un premier scénario de dingo. Alors qu’ils mènent 28-22, les Français encaissent un essai à la 83e minute. Mais l’ouvreur italien manque sa transformation. Score final 28-27 pour la France. Rageant.

Publicité

Vient alors ce match contre l’Irlande. Vous ne le savez peut-être pas, mais l’année dernière, la rivalité entre Français et Irlandais a franchi un cap. Tandis que les Bleuets menaient au score à domicile, et pouvaient entrevoir un Grand Chelem, les Français se sont inclinés à la sirène. On ne s’en lasse toujours pas.

Cette blessure profonde ne pouvait laisser place qu’à un doux parfum de revanche côté français. Et cela tombe bien, la France se rendait en Irlande ce week-end. Mais rassurez-vous, le scénario du match va être encore plus grandiose.

Publicité

À lire aussi :   XV de France | Le Top 5 des Grands Chelems perdus sur le gong

L’hospitalité irlandaise, tout un art

Dans le Musgrave Park de Cork, les Irlandais font admirer leur sens de l’hospitalité. Dès la demi-heure de jeu, les locaux mènent 20-7. Moment choisi par Zaccharie Affane pour aller s’asseoir sur le banc de touche durant 10 minutes. Alors que les Bleuets jouent à 14 contre 15, ils parviennent tout de même à inscrire un essai juste avant la pause. Nous n’avons vraiment aucune seconde de répit avec ce pays.

Mais pour pallier cette rébellion mal venue, les Français nous offrent un grand moment de discipline. Alors que Zaccharie Affane cire déjà le banc en attendant que son carton jaune se termine, ce dernier voit Lenni Nouchi le rejoindre au chaud. La France termine la première période à 13 contre 15. Ou comment switcher du rugby à XV au rugby à XIII en l’espace de quelques minutes seulement.

L’Irlande mène 20-14 à la pause, puis 23-14. Mais à la 47e minute, Tom Raffy a la possibilité de réduire l’écart sur pénalité. Un espoir rapidement rattrapé par la trajectoire du ballon qui ricoche sur les deux poteaux. La guigne.

À lire aussi :   Tournoi des VI Nations 2017 | Finn Russell, la transformation d'une vie

Le presqu’réveil des Français

Tout se passe pour le mieux, jusqu’à l’heure de jeu. Sans aucune raison, les Bleuets effectuent un ballon porté sur 20 mètres et enfoncent la défense irlandaise. Pire encore, les Français passent devant au tableau d’affichage pour la première fois de la partie (24-23). Mais fort heureusement, notre désarroi est de courte durée. Hugo Reus touche le poteau et rate sa deuxième transformation. Quatre points qui vont coûter (très) cher.

Portés par leur public, les Irlandais repassent devant au score, pour finalement se manger un cinquième essai français. La France mène 31-30 à la 78e minute. Toutes les planètes semblent s’aligner pour une revanche tricolore en terre irlandaise. À un détail près : le grattage de Thomas Lacombre jugé illicite par l’arbitre de la rencontre. Pénalité, +3 Irlande, score final 33-31. Simple, basique.

“On peut regretter ce match” E. Gailleton

Si le temps d’un instant, les Bleuets ont eu l’espoir de remporter ce match, celui de réaliser le Grand Chelem est désormais aux oubliettes.

À lire aussi :   Six nations 2018 | France - Irlande | Sexton, le drop parfait
Tom