Top 14 | Toulouse – La Rochelle | Les notes FFL du match


boutique FFL

Ce soir, c’était la finale du Top 14 après plus de 13 mois de compétition. Un marathon conclu par un sprint Toulousain tonitruant. Les notes FFL de la rencontre.

 

Publicité

Stade Toulousain

Baille – Marchand – 3

Première ligne de l’Équipe de France, les avants du Stade ont dégusté du Rochelais durant toute la rencontre. Ni plus ni moins.

Arnold/Arnold – 4

Les Twin Towers australiennes de Toulouse ont maîtrisé les airs durant toute la rencontre. Qantas likes this.

Elstadt – 7

Parfaite définition de l’homme de l’ombre. Ce gars qui est toujours coincé au milieu d’une dizaine de jambes dans les rucks, c’est lui.

Cros – 2

Insatiable contreur en touche avec ses bras téléscopiques. Rudy Gobert sors de ce corps.

Publicité

Dupont – 1

Si Arnold et Arnold ont marché sur leur vis-à-vis, Dupont n’a pas trouvé un autre Dupont chez les Rochelais. Zéro concurrence pour le meilleur 9 du monde actuellement. On doit l’avouer. Ça nous pèse. Mais on le concède.

Ramos – 2

Son match dans le match avec West est sans équivoque. Il doit sans nul doute son jeu au pied à ses éventuelles origines espagnoles. Nous sachons.

Mallia – 3

Comme tous les Argentins, Mallia a mis le feu aux poudres sur son aile gauche. Omar Da Fonseca s’est peut-être trouvé une nouvelle idole.

Kolbe – 2

Le mec est à la fois le meilleur ailier de la planète rugby, mais ça ne lui suffit pas. Il faut en plus qu’il tape des drops derrière la ligne médiane. Offensant.

Dans le même genre de Lose :   Top 14 - SF La Rochelle | La première remontada parisienne de l'histoire.

 

 

La Rochelle

Priso – 5

Entré à l’heure de jeu, le pilier gauche Rochelais est allé de son petit essai un quart d’heure plus tard. La définition même de ne pas avoir le time.

Atonio – 2

C’est le genre de mec dont on aimerait bien compter dans les rangs lors des déménagements. La raison ? Un déménageur de première.

Skelton – 8

Golgoth venu tout droit d’Australie, le bougre n’aura pas pesé malgré ses mollets plus larges que Ramos.

Alldritt – 8

Injouable sous la tunique des Bleus, Greg Alldritt a retrouvé son véritable rayonnement avec les Charentais.

Kerr-Barlow – 1

L’un des rares Rochelais à avoir surnagé lors de cette finale. Il ne fallait pas s’attendre à une plus grande clémence de notre part.

West – 9

Après ses trois échecs en finale de Coupe d’Europe, le Néo-Zélandais remet ça ce soir en se vautrant sur sa première tentative. Pas le meilleur All-Black envoyé en France. Littéralement à l’West.

Retière – 8

Petit ailier de poche, Arthur Retière a couru à droite. À gauche. Inlassablement. Le Ousmane Dembélé de La Rochelle.

Favre – 2

Après avoir remplacé Brice Dulin, on attendait naïvement de sa part qu’il copie son prédécesseur en coûtant la victoire des siens dans les ultimes secondes. Mais le travail avait déjà été fait et bien fait par ses coéquipiers.