Top 14 – Agen | Les Dieux du stade Armandie en route pour l’Histoire !


L’actualité d’Agen est surchargée en cette année 2021. Entre record à portée de main et déculottées, les agenais défrayent la chronique. La dernière en date ? Samedi passé et la réception du Stade Toulousain. Le dernier face au premier. Le cancre face à l’intello. Inutile de vous faire un dessin. On connait un club qui serait tout content que Macron annonce un nouveau confinement au plus vite.

Avant de s’attarder sur le massacre de cette 19e journée de Top 14, revenons à la genèse de l’exploit. Saison passée. Nous sommes le 29 février. Le SUA ne le sait pas encore, mais son revers à domicile face à Clermont (15-32) sera le onzième et dernier de l’exercice. Confortablement installé à la 13e place, les agenais pensaient dur comme fer à une relégation. Et ce en tant que fan inconditionnel de l’ascenseur Top 14 – Pro D2. Mais patatra. Un confinement plus tard, aucune relégation n’est validée. Et voici le SUA embourbé dans une division qu’il ne désire pas.

Publicité

Agen est indigné. On lui a volé SA relégation. Résultat ? Un début de saison canon. Et une première rouste subie au bout d’un mois de compétition : 42-13 sur la pelouse du MHR. Impensable quand on connait la trajectoire prise par les héraultais depuis. Le Top 14 qui nous passionne. Cette valise n’est que la première d’une longue série. Le 31 octobre dernier, l’UBB se charge de fesser les Bleus et Blancs. 71 à 5, dix essais à un. Les essais sont à peine sifflés que d’autres arrivent derrière.

Depuis, le SUA poursuit son petit bonhomme de chemin. Domicile, extérieur, ça bouge pas. Les défaites sont là. Quatorze plus précisément. Mais ça, c’était avant la réception de Toulouse. Il n’y a pas à dire, on a le sens de l’hospitalité dans le Lot-et-Garonne.

Le résumé du match Agen – Toulouse

En s’inclinant une quinzième fois en autant de matchs, les agenais avaient la possibilité d’égaler le record de l’USAP datant de la saison 2018-2019. Pour cela, il fallait surmonter un dernier obstacle : le Stade Toulousain et le derby de la Garonne. Mais la crainte va être de courte durée. On joue depuis moins de 10 minutes, et l’ailier Matthis Lebel aplatit le premier essai sur un joli mouvement des Rouges et Noirs. Avant d’en inscrire un deuxième une centaine de secondes plus tard. 12-0 au bout de 10 minutes de jeu. Les standards sont respectés.

Dans le même genre de Lose :   Rugby Féminin | Les 12 coups de Tarbes - FFL

Et puis de la 10e à la 20e minute, le calme plat. Rarement le SUA n’était parvenu à rester invaincu durant dix minutes consécutives en Top 14. Chapeau bas. Mais dès la 21e, les bases agenaises refont surface. Sur une touche à 5 mètres de leur en-but, les Lot-et-Garonnais parviennent à perdre leur lancer. Le deuxième ligne Philipps dévie magistralement pour le talonneur toulousain Julien Marchand. 19-0. Les agenais espèrent rentrer aux vestiaires très vite. Mais cela se fera après deux essais et une démonstration de force du pack avant de Toulouse. 33-0 à la mi-temps. Le record de l’UBB n’a qu’à bien se tenir.

Publicité

On joue depuis moins de deux minutes en seconde période, et les agenais montrent qu’ils ont bien assimilé la gueulante de leur coach dans les vestiaires. Le demi de mêlée Paul Abadie joue au pied mais il se fait contrer. Dupont renverse sur Lebel. 38-0. Dupont passeur, puis marqueur du septième essai toulousain quelques instants plus tard. Le tableau d’affichage a du mal à suivre la cadence pour actualiser le score. Les deux derniers essais inscrits dans les 5 dernières minutes sont anecdotiques : 59-0. Une valise et un record en poche pour les agenais.

Un record ne se joue pas, il se gagne

Si les Bleus et Blancs se sont fait terrasser sur le terrain, ils héritent néanmoins d’un sacré lot de consolation : égaler le record des catalans. Quinze sur quinze. Mais leur perf’ est encore plus honorable. Car leur dernière victoire en championnat remonte au 22 février 2020 et un succès sur la pelouse de Brive. Depuis, c’est 11 mois de défaite en Top 14.

Mais malgré tous les éloges reçus, le SUA n’a fait que la moitié du chemin. Pour être seul sur le toit de la France, Agen a rendez-vous avec l’histoire samedi prochain à Bayonne. Après l’élimination des Girondins de Bordeaux de la Coupe de France en 2004, le Stade Jean-Dauger devrait être à nouveau le théâtre d’un événement historique. Et les bayonnais pourraient entrer, de manière indirecte cette fois-ci, dans le Guinness de la Lose.

D’ici là, montez le volume et rendez-vous au premier plaquage.