Qui pour remplacer Frédéric Antonetti au FC Metz ?


Frederic Antonetti, Metz Ligue 1
Yes ! Metz est sur le podium !

On redoutait ce moment, mais nous n’avons pas pu y échapper. Le FC Metz a annoncé se séparer de Frédéric Antonetti. Mais quid de son remplaçant ? À la FFL, nous avons élaboré des pistes. Et pas n’importe lesquelles.

La nouvelle est tombée ce mardi 7 juin 2022. Après quatre saisons passées chez les Grenats, Frédéric Antonetti va quitter le FC Metz. Comme Michael Jordan ou Nico Rosberg, Antonetti est parti en étant au sommet de sa carrière. Le Corse vient tout juste de valider une relégation bien méritée avec les Messins.

Publicité

La mort dans l’âme, nous avons appris que l’aventure entre les Mosellans et le Corse était interrompue. Alors pour aider le président Bernard Serin à se décider, nous avons pensé qu’il était de notre devoir de lui soumettre une liste pertinente pour trouver son successeur.

Steven Seagal

Lors de la 25e journée du championnat, Fred Antonetti nous a prouvé que son sens tactique aigu n’était pas la seule corde à son arc. En venir aux mains ne dérange pas le Corse, et ça Sylvain Armand s’en rappelle sûrement.

Si les Messins vont découvrir la saison prochaine la dure loi de la deuxième division, et ses batailles de tranchées hebdomadaires, l’arrivée de Steven Seagal ne serait pas de refus sur le banc. Une chose est sûre, la Ligue 2 va trouver à qui parler en matière de terrains minés.

Publicité

Pascal Olmeta

Bernard Serin devrait le savoir, on ne déloge pas un entraîneur natif de la Haute-Corse comme ça. Quand on en signe un, il faut en payer le prix. Et pas seulement au niveau sportif. Vous doutez encore de la pertinence de l’arrivée du Bastiais ? En 1994, Olmeta avait pourtant crevé l’écran avec son tube “Tape dans un ballon”. De cette chanson, on ne retiendra que le refrain. Une ode à Frédéric Antonetti, déjà.

Tape, tape dans un ballon
À coups de tête, à coups de pied
Tape, tape dans un ballon
Allez vas-y pour t’éclater

On reconnaît-là la fine plume de Pascal et son côté raffiné.

Daniel Stendel

Si on devait vous citer un professionnel de la montée en Ligue 1, le premier nom qui nous vient à l’esprit est celui de Daniel Stendel. L’Allemand est peut-être méconnu du grand public, mais pas du club où qui s’y frotte s’y pique. En effet, Daniel prend les rênes de l’AS Nancy-Lorraine lors de l’été 2021 pour apporter sa grande expérience de joueur, avec près de 300 matchs joués en Allemagne.

À lire aussi :   Le Récap FFL | Le Sénégal sort définitivement du club des losers

Et Stendel n’attend pas pour faire parler de lui. Aucune victoire lors des 10 premières journées, et c’est le le pire début de saison de l’histoire du club en Ligue 2. Son ultime match avec les Chardons ? Vous vous en souvenez très certainement.

Ce jour-là, les Nancéens réussissent un exploit retentissant : ne pas gagner un match de football à 11 contre 9. Un dernier chef-d’œuvre de Daniel Stendel qui lui vaut un licenciement bien mérité. Qui d’autre pour assurer la non-remontée du FC Metz ?

Calogero

Avec six relégations en Ligue 2 sur les 20 dernières années, le FC Metz s’est construit une solide réputation de spécialiste de l’ascenseur. Trop fort pour la Ligue 2, trop fair-play pour la Ligue 1. Un destin qui leur colle à la peau depuis deux décennies, et qui n’est pas pour nous déplaire. Alors qui de mieux placer que Calogero pour reprendre les rênes des Grenats ?

Frédéric Antonetti

Et si c’était lui le messie messin ? Dans le jargon, on appelle ça faire une “Jardim”. Le Portugais avait mis exactement 106 jours pour retrouver son poste sur le banc de l’AS Monaco, grâce à un Thierry Henry ayant réussi à faire pire que lui. Le décompte est lancé pour Fred, tu as jusqu’au 22 septembre prochain pour battre le record. Et pouvoir appeler ça une “Antonetti”.