Panthéon de la Lose | CSKA Moscou – Auxerre | From Russia with Vagner Love


À l’occasion de la sortie de son affiche du Panthéon de la Lose, la FFL te propose de revivre les plus grandes désillusions du football français en Europe ou même dans le Monde.

2004/2005. L’épopée européenne auxerroise arrive en Russie. Après une phase de poule passée sans encombre, un but de Lionel Mathis salvateur face à l’Ajax et une double confrontation léthargique face au LOSC, l’AJ Auxerre arrive dans le froid moscovite pour affronter le CSKA Moscou. Un CSKA qui se présente sans Serguei Semak, acheté par le PSG après lui avoir collé 4 buts en 2 matchs

Publicité

L’AJ Auxerre 2004/2005 —Le football vrai

La double confrontation commence mal pour Guy Roux et ses hommes. Bacary Sagna, encore jeune, déjà avec des tresses, est absent pour blessure et remplacer par l’assurance peu de risque David Recorbet — défenseur central normalement. Pourtant, cette génération dorée de l’AJ Auxerre laisse à rêver d’exploits tant elle est un mélange subtil de jeunesse, d’expérience et de joueurs soyeux. La lecture des noms sur la feuille de match va vous remplir d’une nostalgie à coup sûr. Fabien Cool, Jean-Pascal Mignot, Yann Lachuer, Benoit Cheyrou, Bonaventure Kalou, Kanga Akalé, Luigi Pieroni, Benjani ou encore le meilleur espoir de Ligue 1 2003 Lionel Mathis.

Bref, un amour d’équipe pour quiconque possède des sentiments pour le football vrai.

Un accueil glacial au Lokomotiv Stadium

Le CSKA Moscou, après sa virée en Ligue des Champions, a abordé la coupe UEFA avec sérieux, éjectant sans trop de difficultés le Benfica et le Partizan Belgrade. Et, en toute honnêteté, ils ont du accueillir le tirage bourguignon avec un petit rictus. Et sur le terrain, la différence de niveau va très vite se faire ressentir. Sur un corner moscotive, Berezutsky puis Vagner Love permettent à Fabien Cool d’être très vite chaud. Benjani tentera bien une frappe de loin, Auxerre est complètement oppressé par le CSKA.

Publicité

Et, à la 20e minute, sur une action confuse (pour rester polis), l’AJ Auxerre n’arrive pas à se dégager. Du coup, Chidi Odiah envoie sa meilleure praline sur Lionel Mathis, qui dévie le ballon dans ses propres filets. Mais ça n’est que le début de l’humiliation. Chidi Odiah va ainsi rendre hommage à Finidi George, joueur nigérian de la coupe du monde 1994. Comment ? En imitant la pire célébration possible. Celle du chien qui urine sur un lampadaire.

Dans le même genre de Lose :   Quiz Football | Les meilleurs passeurs en Ligue 1 par saison depuis 2007

La classe à Dallas

Bref, on a tous vécu sur FIFA ce qu’a subi l’AJ Auxerre ce jour-là. La combinaison but encaissé et célébration pour faire rager de l’adversaire. Mais l’AJA ne s’avouera pas vaincue immédiatement, et remettra un peu le pied sur le ballon, le temps d’envoyer 2/3 frappes écrasées dans les gants d’Akinfeev, tout jeune à l’époque.

Affiche football FFL Panthéon de la Lose

Retrouvez le maillot du CSKA Moscou sur l’affiche « Le Panthéon de la Lose »

3 pions, un kiff militaire et au lit

Pas assez incisifs offensivement, les Auxerrois vont craquer derrière. Un penalty concédé par un Mignot passablement énervé et transformé par Ignashevich, puis Vagner Love qui triple la mise 10 minutes plus tard pour enterrer tout espoir. Et là encore, la petite patte célébration avec le Brésilien qui emprunte le chapeau d’un militaire russe. Bons baisers de Moscou.

Le 4e but de Gusev — à peine entré en jeu — viendra enterrer tous les espoirs de l’AJ Auxerre. En effet, personne ne s’est jamais qualifié en Coupe d’Europe après avoir perdu 4-0 à l’aller. Bon, c’est une statistique qui existait encore en 2005. Jean-Pascal Mignot, à la peine tout le match, ira prendre son rouge pour être certain de ne pas jouer le retour.

Un match retour dont Fabien Cool avait bien donné l’enjeu pour l’AJA : Avoir un sursaut d’orgueil, sauver l’honneur. Ça sera chose faite avec une victoire 2-0 pour du beurre, mais pour l’honneur.

Le CSKA Moscou ira remporter la coupe UEFA, et l’AJ Auxerre la Coupe de France, face à Sedan.