Open d’Australie : découvrez le premier bilan FFL !


Ça y est ! Le premier grand rendez-vous de l’année Tennis (De quoi, ce n’est pas l’ATP Cup ??) est arrivé! Et c’est finalement sous la pluie que s’est entamé le tournoi. Bien que nous soyons la nation la plus représentée dans le tableau masculin (13 tricolores), nul doute que ce nombre va rapidement diminuer. Revue des performances de nos Frenchies à Melbourne.

Elliot Benchetrit *****

Nous l’avions quitté à Roland Garros 2019, auteur d’une performance inquiétante pour notre fédération. Il était arrivé jusqu’au 3ème tour alors qu’il était invité. Mais, lors de cet Open d’Australie, Elliot a montré un potentiel que nous n’avions pas perçu. Exploit, c’est lors des qualifications qu’il va réussir à se mettre en valeur. Et d’une manière originale : le Bananagate. Alors que, lors d’un changement de côté, il demande à une ramasseuse de balle d’éplucher sa banane, l’arbitre de chaise s’interpose. S’en suite une scène qui nous rappelle bon nombre de touristes français à l’étranger.

Publicité

Pour conclure son explication, Elliot Benchetrit dira que “Je suis d’avis à dire : du moment qu’on parle de toi, que ce soit en bien ou en mal, c’est de la pub”. Gagné, bienvenue à la FFL !

Ah oui au fait. Il s’est tout de même qualifié pour le tournoi principal où, fatigué des qualifications (et peut être du manque de potassium) il a perdu son premier tour en inscrivant 5 petits jeux.

L’équipe de France de Fed Cup ****

Vous connaissez l’adage : On gagne ensemble, on perd ensemble. En Australie, les 5 françaises qualifiées dans le tableau final sont les mêmes que celles qui ont triomphées en terre australienne il y a peu. Et si l’air de Perth semble leur avoir donné des ailes, celui de Melbourne semble un peu plus saturé en termes de lose.

Publicité

Mladenovic n’a pas pu réaliser le combo j’élimine une tête de série et je perds juste derrière. Elle s’incline face à la tête de série numéro 2 Karolína Plíšková 6-1 7-5. Elle est donc actuellement sur 4 premiers tours d’affilée à l’Open d’Australie.

Pour Parmentier, son dernier Open d’Australie se sera soldée aussi par un premier tour. La Wild Card s’est inclinée face à Wang, 27ème joueuse mondiale. Cette même Wang qui a bénéficié d’un début de tableau 100% tricolore en éliminant au second tour Fiona Ferro. La jeune française qui a début son tournoi en ne laissant que 3 jeux à Alison Van Uytvanck a subi la même sentence face à la chinoise. 6-1 6-2
Caroline Garcia, de son côté, continue ses performances en Grand Chelem en s’inclinant au second tour face à la tunisienne Ons Jabeur. Cela fait le 4ème Grand Chelem d’affilée où elle ne passe pas au delà du second tour. Rendez-vous à Roland pour la suite.

Et pour finir, la seule qui peut encore faire baisser la note finale de l’équipe. Alizé Cornet rencontre au second tour une adversaire coriace, Donna Vekic. Elle aurait pu rendre la performance globale parfaite après s’être inclinée au premier set face à la qualifiée roumaine Monica Niculescu, mais elle a finalement décidé de lui mettre un 6-1 6-0. Dommage.

Quentin Halys ***

Sorti des qualifications de l’Open d’Australie lui aussi, Quentin Halys nous a livré un match avec un scénario comme on les aime. Si perdre face à Krajinovic n’a rien de honteux, il faut le faire avec la manière. Pour la préparation, sets perdus au Tie Break. Puis, pour la cuisson, de l’espoir. 2 sets maîtrisés et une égalisation avant un set crucial. Un dernier serré. Break du français à 3-3, débreak direct et, à 6-5 pour le serbe, un break fatal.

Dans le même genre de Lose :   Roland Garros 2017 | Tsonga-Olivo : Revenir pour mieux perdre

Benoit Paire ***

Vous le savez sans doute, le début d’année de Benoit est incroyable. Une finale ATP à Auckland et surtout un florilège de régalade qui nous a permis de faire un Best Of en seulement 19 jours ! Pour ce premier tour à l’Open d’Australie, sa performance nous a laissé sur notre faim. Des auto-insultes dans le match, soit, mais rien de transcendant. Malgré une gène à la cuisse, il passera une roue de vélo dans le 5ème set à l’allemand Cedrik-Marcel Stebe.

Et dans son second match face à Cilic, face à un public croate survolté, il gardera tout de même ses nerfs pour jouer un match plutôt solide et se reprendre pour perdre le super Tie-Break, spécialité locale.

Mais, vous le savez bien, il n’y a pas que sur le terrain que Benoît excelle. En conférence de presse d’après match, il a encore une fois lâché une réponse dont seul lui à le secret :

J’ai un pote qui va aux Philippines donc pendant une semaine je vais peut-être juste me détendre, me mettre à la plage, me poser au bord d’une piscine et boire des cocktails. C’est ce que j’aime. Je veux juste poser la raquette parce que là je ne peux plus la voir.

Allez, encore le tournoi de double a finir et il pourra se ressourcer à la santé de Marion.

Quant à nous, nous avons l’immense plaisir de reverser 110$ à la Croix Rouge australienne suite aux 22 doubles fautes effectuées par Benoit Paire.

Gaël Monfils *

Quelle déception ! Alors que sa préparation à base de blessure devant des jeux vidéos nous avait fait saliver, nous avons été dupés ! Il est finalement arrivé en forme, en balayant d’un revers de main (sans fracture) le taiwanais Lu Yen-hsun. Il rencontrera au second tour le poète Karlovic et son jeu chatoyant.


 Et en plus de ça, il a de l’auto dérision.

Non Noté : Jo-Wilfried Tsonga.

Oui, désolé. Il y a une règle d’or, on ne vanne pas les blessures. Sauf si elles sont cocasses, bien évidemment.

Les autres survivants.

Nous sommes le mercredi de la première semaine, et il ne possède plus que 3 français en lice au moment d’écrire cet article. Et, sauf performance contraire à nos valeurs, ce chiffre devrait bientôt descendre à 1, voir zéro. En effet, en plus du duel Monfils Karlovic, les tricolores vont rencontrer des pontes. Pierre-Hugues Herbert va se retrouver face au meilleur ami du tennis français David Goffin, et Gilles Simon face à l’idole locale Nick Kyrgios, dont on attend encore une frasque.

Open d’Australie : découvrez le premier bilan FFL !