Ligue Europa Conference | Les notes FFL de Marseille – Feyenoord.


Arek Milik

L’Olympique de Marseille pouvait légitimement espérer une qualification en finale de la Ligue Europa Conference en cas de victoire face au Feyenoord. Bien entendu, c’est un match nul qui a attendu les Phocéens.

Mandanda –

Une soirée aussi tranquille que nous dans notre canapé, mais une élimination en demi-finales. El Fenomeno va pouvoir se concentrer sur l’Europa Ligue 1 désormais.

Publicité

Lirola –

Il avait le but de la victoire au bout du pied, mais à défaut de faire trembler les filets, c’est le panneau publicitaire qui en a pris pour son grade. Une entrée qui a grandement joué dans la qualification du Feyenoord.

Saliba –

Le Français s’est livré à un duel de MMA avec Dessers durant toute la partie. Il ne manquait plus que l’octogone et un speaker.

Kamara –

Son tacle in extremis dans la surface à la 88e minute a enlevé un but tout fait, digne du sauvetage sur la ligne de Ferland Mendy face à Manchester City, avec la remontada en moins.

Publicité

Peres –

Certainement le seul défenseur central de la planète qui ne monte pas sur les corners. Hormis ça, un match entaché par quelques retours salvateurs en défense.

Rongier –

130 kilomètres parcourus, 70 ballons récupérés, 15 poumons, mais quand il s’agit d’adresser 1 passe à ras de terre à un coéquipier à côté de lui, c’est la fin du monde.

Guendouzi –

Le seul Marseillais à avoir essayé de jouer au football ce soir. À côté de ses coéquipiers, on a l’impression qu’il avait le niveau Ballon d’or.

À lire aussi :   France Bulgarie 1993 | Kostadinov, un acte fondateur de la FFL

Gueye –

Taclé à 46 reprises par Til en première mi-temps, pour finalement céder sa place en seconde. Qui peut s’asseoir à la table de Gueye et dire qu’il a passé une pire soirée que lui ?

Milik –

On n’arrive pas à cibler la plus grosse qualité de Milik : le fait qu’il soit introuvable pour le centreur ou ses amortis qui filent à minimum 2 mètres de ses pieds ?

Harit –

On a commencé à compter le nombre de pertes de balles du Marocain, on a arrêté quand on est arrivé à 10 en seulement un quart d’heure.

Vélodrome –

Inadmissible de compter un stade et une ambiance comme celle-ci en France. Le Vélodrome n’est clairement pas à la hauteur des résultats français en Coupe d’Europe. Principal reproche : trop bon.